Véronique Brouquier-Reddé  -  Virginie Bridoux  -  Michèle Coltelloni-Trannoy  | (Dir.)

Le cercle du Détroit dans l’Antiquité : l’héritage de Miguel Tarradell

  • Édition :

    Peeters Publishers (Wilsele, Belgique).

  • Collection : Karthago Revue d'histoire et d'archéologie africaines XXIX, 2014-2015
  • Volume(s) : 1
  • Numéro ISSN : 0453-3429
  • Prix : 120 €
  • Nombre de pages : 172
  • Poids : 0 gr.

Ouvrage publié avec le soutien du laboratoire d’excellence TransferS.


Présentation

Ce volume de Karthago se propose de tirer au clair un concept à valeur opérationnelle qui vit le jour il y a plus d’un demi-siècle, celui du Cercle du détroit de Gibraltar : la parenté des faciès archéologiques d’époque phénico-punique de part et d’autre du Détroit l’avait imposé à l’esprit de Miguel TARRADELL, dans des limites spatio-temporelles assez étroites. Par la suite ces limites furent distendues, tant dans le temps que dans l’espace, par d’autres archéologues, dont certains affirmèrent la prépondérance de Gadir / Gades (Cadix) au sein du Cercle, une prépondérance étendue par d’autres encore à la Bétique pour l’époque romaine, tant et si bien que cette extension fut parfois ressentie comme inspirée, consciemment ou non, par un colonisateur espagnol ! Il convenait donc d’examiner si le concept, dans l’état actuel des données archéologiques et historiques, restait valide et à quelles conditions.
 
Huit spécialistes de cette région évaluent, dans l’état actuel des connaissances, la validité du concept depuis l’époque phénicienne jusqu’à l’époque romaine tardive. Parmi eux, on distingue les « héritiers » de M. TARRADELL, les « réformateurs » , les « réticents » et les opposants « radicaux ». Ces contributions allient l’agilité conceptuelle et la prise en compte avisée de la documentation et des realia dans leur diversité, mais un livre ne saurait suffire à traiter tous les aspects d’un problème qu’on a d’ailleurs bien du mal à délimiter dans l’espace et dans le temps : en effet, la multiplicité du réel ne cesse de modifier les cadres qui ont pour fonction de le définir de manière stricte.

 


 

Karthago est une revue fondée en 1950 par G. CH. et C. Picard, qui l’ont dirigée durant plus de 30 ans. Cette revue d’archéologie a pour spécificité de s’intéresser aux civilisations antiques de l’Afrique du Nord (protohistoire, monde punique, grec et romain, y compris l’antiquité tardive), mais aussi aux liens entretenus par le Magreb antique avec l’ensemble du bassin méditerranéen. Il existe désormais des volumes de suppléments qui publient des monographies.
 
La revue Karthago est appelée à paraître tous les deux ans. Elle publie des études d’histoire et d’archéologie portant sur le territoire et les populations de l’Afrique antique, de Cyrène à Tanger, depuis le premier millénaire avant J.-C. jusqu’au début du Moyen Âge islamique. Elle a aussi vocation à accueillir des journées d’études, des actes de congrès ou des dossiers thématiques.
 
Karthago est référencée (résumé + indexation) dans L’Année Philologique ; ERIH PLUS (European Reference Index for the Humanities and Social Sciences).

Sommaire

  • Michèle COLTELLONI-TRANNOY, Introduction
  • Darió BERNAL CASASOLA, Le Cercle du Détroit, une région géohistorique sur la longue durée
  • Laurent CALLEGARIN, L’efficience d’un paradigme d’antiquistes
  • Virginie BRIDOUX, Le Cercle du Détroit ou la question des relations entre les régions de l’Extrême-Occident
  • Rachid ARHARBI et Éliane LENOIR, Banasa et les circuits commerciaux du détroit aux IIIe et IIe siècles avant J.-C.
  • Lluís PONS PUJOL, Le Cercle du Détroit au Haut-Empire : réalité géopolitique ou invention historiographique ?
  • Emanuele PAPI, L’invention du Círculo del Estrecho
  • Gwladys BERNARD, L’espace politique du détroit de Gibraltar sous le Haut-Empire romain : la désagrégation du Cercle du Détroit ou l’appartenance à un horizon stratégique commun ?
  • Aomar AKERRAZ, Conclusion
  • Bibliographie
  • Résumés