Chargement
Veuillez patienter...

BURLOT Delphine

Pensionnaire INHA


Dernière modification : 3 octobre 2017

Rattachée à l’UMR 8546 - AOrOc, École normale supérieure 45 rue d’Ulm, 75230 PARIS Cedex 05

 

Équipe Monde romain.

Pensionnaire INHA, domaine « Histoire l’art antique, Histoire de l’archéologie ».

Rattachée à l’UMR 8546, CNRS-ENS,

Équipe Monde romain.

Dépôts  :
Dépôts dans HAL-SHS
Academia

Pour contacter D. BURLOT
Pour contacter D. BURLOT

 THÈMES DE RECHERCHE

  • Peinture romaine antique ; matérialité des œuvres ; circulation des savoirs culturels et des techniques.
  • Histoire de l’archéologie, histoire des techniques, histoire de la restauration, authenticité et matérialité.
  • Réception de la peinture antique.

 TRAVAUX EN COURS

  • Organisation d’un colloque international, à l’INHA, 6-7 mars 2014.
    D. BURLOT, E. LURIN (université Paris-Sorbonne), L’artiste et l’antiquaire, l’imaginaire antique à l’époque moderne.
  • Étude des peintures antiques du musée du Louvre
    Étude historique et technique.
    Peintures de la collection Campana : recherche des provenances, authenticité, restaurations du XIXe siècle.
    Préparation du nouveau catalogue de la collection (co-auteur, avec D. ROGER, conservateur au Louvre, parution 2015).
  • Digital Montagny / Montagny, album numérique.
    Étude des antiquités dessinées lors de son séjour en Italie par l’artiste français E. Honoré MONTAGNY (1782-1864).
    Création d’une plate-forme numérique collaborative présentant les antiquités représentées dans l’album.
    Ce support est destiné à évoluer vers une édition numérique enrichie en ligne.
    Édition d’une dizaine de textes expliquant le contexte de réalisation du carnet, rédigés par différents chercheurs, français, italiens et américains (collaboration entre le Getty Research Institute et l’INHA.
  • Participation à l’ANR Vesuvia :
    Étude des pratiques picturales à Herculanum.
  • Participation au programme Archéologie et philologie du décor inscrit au quinquennal de l’UMR 8546.

 DIPLÔMES

  • 2007 : doctorat d’archéologie, Université Paris-Sorbonne (mention très honorable, avec les félicitations du jury) : Peintures romaines antiques et faussaires, sources et techniques, sous la direction de F. BARATTE, N. de CHAISEMARTIN et H. ÉRISTOV. Prix Schneider de la chancellerie des universités de Paris en 2008, publication 2013.
  • 2003 : DEA d’archéologie, Université Paris-Sorbonne (mention très bien) : Contrefaçons de peintures romaines antiques, sources et techniques, sous la direction de F. BARATTE, N. de CHAISEMARTIN et H. ÉRISTOV.
  • 2002 : diplôme de restaurateur du Patrimoine à l’Institut National du Patrimoine, spécialité peinture (mention bien) : L’engouement pour les peintures romaines antiques en Italie au XVIIIe s. : la découverte d’Herculanum, les faussaires, sous la direction de C. METZGER, H. ÉRISTOV, S. COLINART et F. HOURRIÈRE.

 ENSEIGNEMENT, SÉMINAIRE

  • 2011-2013 : séminaire de recherche (master) Paris IV-INHA avec E. LURIN : Connaître et imaginer l’antique : artistes antiquaires et savants poètes à l’époque moderne (XVe - XVIIIe s.).
  • 2011-2012 : directrice du mémoire de fin d’étude de P. LASCOURRÈGES à l’Institut National du Patrimoine.
  • 2008-2009 : cours magistraux d’histoire de l’art romain (L2) à l’Université de Picardie : La peinture romaine, histoire, iconographie et technique.
  • 2003-2005 : cours magistraux et travaux pratiques au séminaire européen de Ravello, The materials of Ravello monumental heritage in their environment (Centro Universitario Europeo per i Beni Culturali -Université Paris-Est Créteil) Wall Painting techniques and degradations.

 PARCOURS

  • Séjours à l’étranger
    2005-2006 : pensionnaire de l’Académie de France à Rome, villa Médicis.
    2009-2010 :postdoctoral Fellow au Getty Research Institute, Los Angeles
    2010-2014 : post-doctorat, pensionnaire du domaine Histoire de l’art antique, Histoire de l’archéologie à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), Paris
  • Bourses d’étude à l’étranger
    2004 : bourse de la fondation Carnot : séjour à Londres
    2004 : bourse de l’École française de Rome
    2008 : bourse d’étude à la Casa de Velázquez, Madrid

 INTERVENTIONS À DES COLLOQUES

  • Colloques internationaux
    « Decontextualisation / Recontextualisation : Ancient Painting Fragments in Museums », Contexts and Meanings, colloque international de l’Association Internationale pour la Peinture Murale Antique (AIPMA), Athènes (septembre 2013)
    « How Caylus became an Antiquarian », Visions of the Past in 18th-Century France, Theoritical Archaeology Group, Chicago (mai 2013)
  • Journées d’études et tables rondes
    « Les peintures murales romaines du musée du Louvre », avec D. ROGER, conférences d’archéologie de l’ENS, AOrOc, UMR 8546, (novembre 2013)
    « La peinture romaine antique, un objet de curiosité et de convoitise au XVIIIe siècle », Archéologie et diplomatie : les pratiques de collections des diplomates et d’amateurs dans la Méditerranée des XVIIIe et XIXe siècles, table ronde dirigée par R. MOUMNI, Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence (octobre 2013).
    « Forgeries of ancient paintings in the Topham collection », A window on Antiquity : the Topham collection at Eton College, journée d’études dirigée par A. AYMONINO et L. GWYNN, P. MELLON Center for British Arts, Londres (mai 2013).
    « Digital Montagny », Digital Art History Lab, table ronde organisée par Murtha BACCA, Getty Research Institute, Los Angeles (mars 2013)
    « La restauration d’une peinture du Louvre : le Prêtre de la maison de Neptune et Amphitrite » Herculanum, un état de la recherche, table ronde organisée par A. CORALINI, H. ÉRISTOV et A. DARDENAY, ENS, Paris, (avril 2013)
    «  Leurs couleurs sont éternelles. Les théoriciens de la peinture antique à l’époque des Lumières », Durée de vie des choses XVIIIe-XIXe siècles, journée d’études organisée par Frédéric GRABER et Fabien LOCHER, ANR Profutur, EHESS, Paris (février 2013)
    « Une passion flouée : la margrave de Bayreuth et la peinture antique », Actes de la journée d’étude L’héritage germanique, H. ÉRISTOV et F. MONIER (dir.,coll), Bordeaux, Ausonius, 2014 (sous presse).

 Restauration : expertises, analyses et travaux (liste abrégée)

  • Études :
    2005 : Palmyre (Syrie), étude du décor peint de la tombe des Trois Frères, mission CNRS dirigée par H. ÉRISTOV (AOrOc).
    2005 : Rome, étude de fragments de peinture antique trouvés dans les fouilles de la villa Médicis effectuées par V. JOLIVET (AOrOc, EFR)
    2009 : Paris, musée du Louvre, étude sanitaire de la collection de peintures romaines antiques.
  • Restauration de peintures murales :
    2003-2004 : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Médailles, restauration de fragments de peinture romaine.
    Depuis 2002 : Paris, musée du Louvre, restauration de fragments de peinture romaine, grecque et minoenne.

 BIBLIOGRAPHIE ABRÉGÉE

  • Ouvrages
    D. BURLOT, Fabriquer l’Antique. Contrefaçons de peinture murale antique au XVIIIe siècle, Mémoires et documents sur Rome et l’Italie méridionale, 7, Naples, Centre Jean Bérard, 2012.
    D. BURLOT, D. ROGER, Les Muses des Praedia de Julia Felix. Découverte et restauration, Paris, Louvre-Editions, collection Solo, 2012.
    _
  • Articles dans des revues à comité de lecture
    D. BURLOT, « Elie-Honoré Montagny : The Artist and the Antique », Getty Research Journal, n° 6, février 2014, p. 13-28,
    D. BURLOT, « Restaurations et présentation des peintures murales d’Herculanum et de Pompéi au musée du Louvre », Histoire de l’Art, 68 (2011), p. 45-54.
    D. BURLOT, « The Disegni Intagliati : A forgotten book illustrating the first discovery at Herculaneum », Journal of the History of Collections, 23-1 (2011), p. 15-28 (accès sur abonnement).
    D. BURLOT, N. BUISSON, Th. BOREL, E. LAVAL, D. VIGEARS, « La supercherie du faussaire Giuseppe Guerra », Techné, 27-28 (2008), p. 29-35.
    Articles dans des actes de colloque à comité de lecture
    D. BURLOT, « Peintures romaines antiques, restaurations et falsifications. L’exemple de la collection Campana », Restauration et falsification, R. DEKONINK et T. LENAIN (dirs), Céroart.
    D. BURLOT, « Le faux : une tentation d’expert ? Le cas de Paderni, artiste, restaurateur et antiquaire du XVIIIe siècle napolitain », in L’histoire à l’atelier. La restauration des œuvres d’art, XVIIIe - XXIe s., L. HÉNAUT, N. ÉTIENNE (dir.), Lyon, PUL, 2012, p. 41-62.
    D. BURLOT, « Peintures pseudo-antiques au milieu du XVIIIe s. : les historiens de l’Antiquité dupés par les faussaires », in Atti del X congresso internazionale dell’AIPMA, I. BRAGANTINI (éd.), vol. II, Naples 2010, p. 885-888.
    D. BURLOT, « Le faux, source intentionnelle d’erreurs : le cas des contrefaçons de peintures antiques », L’erreur en Histoire, S. REY (dir.), dans Anabases, 11 (2010), p. 181-192.
  • Comptes rendus
    « La restauration des peintures à Paris (1750-1815) de Noémie ÉTIENNE », Histara, 2013,
    KAIRIS, Pierre-Yves - SARRAZIN, Béatrice - Trémolières, François, « La restauration des peintures et des sculptures. Connaissance et reconnaissance de l’œuvre », Paris, Armand Colin, 2012, Histara
  • À paraître
    D. BURLOT, « Une passion flouée : la margrave de Bayreuth et la peinture antique », Actes de la journée d’étude L’héritage germanique, H. ÉRISTOV et F. MONIER (dir.,coll), Bordeaux, Ausonius, 2014 (sous presse).
    N. BUISSON, D. BURLOT, M. ÉVENO, H. ÉRISTOV, N. SARKIS : « The Tomb of the Three Brothers in Palmyra : the use of mimetite, a rare yellow pigment, in a rich decoration », Archaeometry (sous presse).

Portfolio