Aspects de la polémique dans les correspondances de l’Antiquité tardive

Pierre Descotes


Dernière modification : 18 septembre 2016

Le mercredi par quinzaine, 14h-16h
salle de séminaire du Centre d’études anciennes
École normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris
Première séance : mercredi 16 octobre 2013

La correspondance de saint Augustin offre au lecteur un large éventail de textes peu ou pas connus, qui livrent une image souvent surprenante de l’activité considérable que déployait l’évêque d’Hippone non seulement en tant que théologien, mais également en tant qu’évêque ou que personne privée. L’objet de ce séminaire est, à partir de cet exemple, de s’interroger sur la notion de « genre épistolaire » dans la littérature de l’Antiquité tardive, et sur la manière dont l’étude d’une correspondance, dans sa dimension historique et littéraire, peut permettre d’aborder de manière originale des polémiques décisives dans l’histoire du christianisme, et dont les traités de controverse, mieux connus, ne nous livrent qu’une vision partielle.