GDRE : Les Celtes en Europe (2008 -2011)

Groupement De Recherche Européen (CNRS)


Dernière modification : 11 septembre 2017

Créé à l’initiative du CNRS, ce Groupe de recherche avait pour but de favoriser les échanges et les actions scientifiques entre les chercheurs des divers pays de la communauté européenne travaillant sur Les Celtes. Coordonné actuellement par J.-P. GUILLAUMET, ce GDRE liait par convention, sept institutions de recherches, porteurs de projets et touchait à travers elles l’ensemble des spécialistes.

coordonnateur scientifique : Jean-Paul GUILLAUMET.

 Qu’est-ce qu’un GDRE ?

Un GDRE constitue un réseau de laboratoires de plusieurs pays européens (GDRE) et hors Europe (GDRI). Il a vocation à rassembler des partenaires académiques et industriels. Ces réseaux sont dotés d’un comité de direction scientifique.
Peuvent soumettre un projet en France, les chercheurs du CNRS, les enseignants-chercheurs ou les chercheurs d’autres organismes de recherche travaillant dans une entité de recherche du CNRS. À l’étranger les chercheurs appartenant à un organisme de recherche public ou privé ou à une université.
Le financement est effectué par tous les partenaires et porte essentiellement sur la coordination des équipes, la mobilité de leur personnel, l’organisation de séminaires et d’ateliers.
Un GDRE dure 4 ans, renouvelable éventuellement une fois.

 Bibracte à l’origine du projet

Depuis plus de vingt ans, bon nombre de chercheurs spécialistes des Celtes ont pris l’habitude de travailler ensemble en profitant de l’ouverture d’un chantier de fouilles en Bourgogne, sur l’un des plus grands et des plus importants oppida celtiques connus en Europe : Bibracte.
En 1990, l’État y a fondé un Centre archéologique européen, doté d’un centre de recherche pouvant accueillir une centaine de personnes regroupant salles d’études, laboratoires, pôle image, graphisme et édition, réserves et lieux de vie ; d’un musée et d’un site archéologique.
Dès l’origine, le Centre archéologique développe une politique de collaboration avec des universités et institutions de recherche françaises et européennes.
Il devient un lieu de rencontre entre chercheurs et étudiants européens, un lieu de formation à la recherche par des pratiques de terrains, des stages d’études de données et des enseignements délocalisés et un centre de ressource avec son fonds documentaire, ses colloques et publications.
Bibracte, par son dynamisme, est devenue un grand pôle en région, visible et attractif à l’échelle européenne.

 problématique retenue

Thème 1 : Méthodologies d’études des mobiliers par catégorie comme marqueurs d’un moment, d’un faciès culturel ou d’un groupe social.

  • Typologie, technotypologie, stylistique, données physico-chimiques
  • Zone d’extension, d’association, de chevauchement, d’épanouissement et d’intervalle des « Fossiles directeurs » et mobilier datant dans le temps et dans l’espace.
  • Différenciation et valeurs des marqueurs chronologiques, identitaires, culturels, techniques ou économiques
  • Caractérisation des assemblages (associations fonctionnelles, occasionnelles …)

Thème 2 : Stratigraphies de structures et de mobiliers considérés comme producteur de chronologie

  • Le temps en archéologie à l’époque celtique : la représentation du temps, l’approche stratigraphique du temps, la datation relative d’entités archéologiques ; de l’entité à la généralisation régionale a la corrélation à distance ; la mesure de la durée
  • Les méthodes physico-chimiques de datation des stratigraphies et leur corrélation avec les « fossiles directeurs » ou mobilier datant
  • Les unités stratigraphiques, leur type et leur valeur relative ou absolue ; fiabilité du mobilier piégé et de l’ensemble clos ; taphonomie des ensembles
  • Corréler les stratigraphies, corréler les ensembles
  • Identifier les événements rares, brutaux, « catastrophiques »

 les partenaires

Allemagne, France, Italie, République tchèque, Suisse.

Les équipes de recherche françaises

1-CNRS

Nos correspondants à l’étranger


1-Institut d’archéologie

2- Universités

Derrière ces porteurs de projet, le programme se décline et diffuse vers tous les chercheurs et institutions qui leur sont associés


Organismes partenaires :

AOROC - UMR8546-CNRS/ENS Artehis-UMR5594 Bibracte, Centre archéologique européen -Mont Beuvray CNRS-Centre National de la Recherche Scientifique Institute of Archaeology of Academy of Sciences of the Czech Republic UMR7044 - Etude des civilisations de l’Antiquité Unil - Université de Lausanne Université de Matera, Italie Université de Mûnster, Allemagne