EEPB :
Archéologie des processus rituels

Séminaire doctoral intensif (Bibracte, 2007)


Dernière modification : 17 avril 2019

Archéologie des processus rituels : Approches croisées à partir des cultures occidentales du premier millénaire avant J.-C.
Lieu : Bibracte, Glux-en-Glenne (Nièvre), du 21 mai au 2 juin 2007.

Le cours a pour objet les méthodes archéologiques mises en oeuvre pour reconstituer la logique et le déroulement des processus rituels complexes dans les sociétés pré-romaines d’Europe occidentale au premier millénaire avant J.-C. Il s’appuiera sur les disciplines spécialisées qui ont fait l’objet d’une intense réflexion depuis trois décennies, comme l’archéothanatologie, l’archéozoologie, l’étude des ensembles métalliques, des séries votives, l’iconographie funéraire. L’enseignement reposera essentiellement sur des études de cas qui permettront de proposer un panorama général de l’archéologie des processus rituels. Il portera indistinctement sur des contextes funéraires, cultuels et domestiques, pourvu qu’ils soient abordés sous l’angle de la mise en évidence des chaînes opératoires rituelles.

Il comprendra 78 heures d’enseignement théorique et 8 heures de travaux pratiques, pour 10 ECTS.
Les enseignements théoriques seront dispensés en français. Ils se répartiront entre les cinq séminaires suivants :

  • Le traitement du corps humain
    par Henry Duday, Directeur d’études à l’Ecole pratique des Hautes Études, directeur de recherches au CNRS (UMR 5199, Bordeaux)
  • Circulation, traitement et dépôt des ensembles métalliques
    par Stéphane Verger, Directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études (UMR 8546, Paris)
  • Offrandes et pratiques votives
    par Olivier de Cazanove, Professeur à l’Université de Bourgogne (UMR 5594, Dijon)
  • Archéozoologie des processus rituels
    par Patrice Méniel, Chargé de recherches au CNRS (UMR 5594, Dijon)
  • L’image dans la structuration des processus rituels
    par Natacha Lubtchansky, Maître de conférences à l’Université François Rabelais de Tours
     
    Le cours se déroulera sur 12 jours, du 21 mai au 2 juin 2007, avec alternance des séminaires par demi-journées. Une journée sera consacrée à la visite de Bibracte : l’oppidum celtique, le Musée et le Centre archéologique européen, ainsi qu’à des exposés des étudiants participant au cours.
    Le cours aura lieu au Centre archéologique européen (Glux-en-Glenne, Nièvre), qui assurera le logement des étudiants et leur accueil éventuel à partir de la gare TGV du Creusot-Montceau-Montchanin, moyennant une participation globale de 60 euros. Les frais de voyage jusqu’au point d’accueil seront à la charge des étudiants ou de leur école doctorale.
    Une attestation de participation sera délivrée à l’issue du séminaire. Pour les étudiants provenant d’universités partenaires de l’École européenne de Protohistoire de Bibracte, les heures d’enseignement pourront être validées comme unités d’approfondissement, sur décision du professeur responsable de leur cursus. Pour les étudiants de master 2 de l’EPHE, il vaudra pour deux unités d’approfondissement du second semestre
    Le séminaire pourra accueillir 25 étudiants inscrits en doctorat et éventuellement en Master 2, ainsi qu’à l’EPHE.
  • 17 places seront accessibles en priorité aux étudiants inscrits à l’École Pratique des Hautes Études, à l’Université de Bourgogne ou dans une des Universités européennes liées par convention à Bibracte ;
  • 8 places seront réservées à des doctorants issus d’autres universités européennes.
    Toutes les candidatures seront examinées par les organisateurs et enseignants du cours.
     
    Le dossier de candidature sera envoyé par courriel à : eepb@bibracte.fr et mentionnera l’objet : « Candidature EEPB 2007 - 1 » au plus tard le 3 janvier 2007 .
    Il devra comporter :
  • le formulaire ci-joint rempli,
  • une lettre de motivation d’une page,
  • un curriculum vitae bref (2 pages maximum) indiquant les langues étrangères comprises (français particulièrement recommandé)
  • une lettre du professeur responsable pour les doctorants et étudiants de master.
    Les dossiers incomplets ou retardataires ne seront pas pris en compte.