Chargement
Veuillez patienter...

Historiens grecs, historiens romains


Dernière modification : 8 septembre 2017

Les études sur les historiens grecs sont menées dans le prolongement des travaux de Jacqueline de ROMILLY, à la mémoire de laquelle le département des sciences de l’Antiquité a consacré un colloque en octobre 2011, en partenariat avec l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

  • D’une part, les travaux ont porté à la fois sur les historiens grecs et latins. Signalons en particulier la collaboration de M. SIMON et de S. ESTIENNE autour de Quinte Curce, qui a donné lieu à un colloque (organisé avec J. TRINQUIER) d’un côté, et en vue de l’importante traduction du commentaire de Servius au chant VII de l’Enéide, qui doit donner lieu à un volume de la collection BUDÉ, de l’autre.
    Une autre collaboration concerne l’édition, la traduction et le commentaire des livres IX et X de Tite Live, toujours dans la collection BUDÉ, par D. BRIQUEL et M. SIMON, qui est en cours et alimente les séminaires de D. BRIQUEL à l’EPHE. La nomination de F. BÉRARD comme professeur à l’ENS donne maintenant une place plus importante à ses propres recherches sur les historiens romains, notamment Tacite.
    _ Dans ce contexte, les collaborations entre l’équipe « Sciences des textes » de l’UMR 8546 et l’UMR Arscan de Nanterre sont particulièrement fructueuses, en raison des proximités disciplinaires et de méthodes entre les chercheurs et enseignants-chercheurs de ces deux unités, autour des enseignements que propose Agnès ROUVERET à l’université de Paris X et dans son séminaire sur « Texte et image » à l’ENS. Signalons notamment l’implication d’Evelyne PRIOUX, de M. MAHÉ et de J. TRINQUIER dans des projets communs, qui devront se multiplier dans les prochaines années. C’est dans ce contexte de collaboration amicale qu’a été organisé, par M. MAHÉ et Valérie NAAS, le colloque international De samos à Rome : personnalité et influence de Douris, en novembre 2010. Les actes sont sous presse à Nanterre.
    Parmi les monographies produites par l’équipe dans ce domaine, signalons tout particulièrement les deux livres de M. MAHÉ : Identités romaines : Conscience de soi et représentations de l’autre dans la Rome antique (Paris, Editions Rue d’Ulm) et Le rivage grec de l’Italie romaine. La Grande Grèce dans l’historiographie augustéenne (Rome, École française de Rome, 2011).
  • D’autre part, l’ouverture des perspectives autour de cet axe sur les historiens dans l’Antiquité est illustrée par les travaux de D.-A. DAIX sur les orateurs attiques, Démosthène et Eschine, qui se marquent notamment par un projet en cours d’édition, de traduction et de commentaire de Démosthène à l’aide d’un support électronique. Ce travail est effectué dans le cadre du programme des humanités numériques du labex TransferS, en vue d’une publication en ligne aux éditions Armand Colin dans la collection TransferS.