The laboratory


Last modification : 20 August 2019

 
Fondée en 1988 à la suite de la fusion de six unités de recherche aux thématiques proches, alors hébergées à l’ENS, notre unité s’est depuis développée en diversifiant ses thématiques de recherche.
 

Présentation de L’UMR 8546 CNRS-PSL Université, ENS-EPHE, Archéologie et Philologie d’Orient et d’Occident

 

PNG - 107.8 kb

L’unité mixte de recherche 8546 «Archéologie et Philologie d’Orient et d’Occident» est un laboratoire commun au CNRS, à l’ENS, à l’École pratique des hautes études, dans le cadre de Paris Sciences Lettres Université, en partenariat avec le Collège de France et l’Institut National de Recherche Archéologique Préventive.
 
Elle étudie les sociétés, les langues et les cultures de l’Antiquité en combinant des approches archéologiques, numismatiques, philologiques, linguistiques et historiques. Une attention toute particulière est portée aux phénomènes de transferts culturels entre les civilisations classiques et les cultures dites périphériques, de la protohistoire récente au début du Moyen Âge. Des partenariats étroits avec la composante scientifique de l’ENS se développent maintenant, notamment avec les départements d’Informatique et de Géosciences. Le périmètre du laboratoire couvre ainsi l’ensemble des thématiques du laboratoire d’excellence TransferS (Transferts culturels, traductions, interfaces) de l’IdEx Paris, Sciences et Lettres (PSL*), dont il est un des partenaires principaux.

 
Les recherches de l’UMR 8546 s’appuient sur une série de ressources documentaires qui sont accessibles aux chercheurs et enseignants-chercheurs et aux étudiants et doctorants associés : la bibliothèque d’Archéologie, qui fait partie du réseau des bibliothèques de l’ENS ; une série de bases de données spécialisées, pour certaines accessibles en ligne ; deux revues internationales (Études celtiques, éditée par CNRS Éditions ; LALIES éditée par les Éditions rue d’Ulm) ; deux revues bibliographiques (le bulletin bibliographique de l’AIEMA-AOrOc et la revue électronique HISTARA Les comptes rendus, avec l’EPHE et l’Université de Genève). Elle dispose aussi d’importantes archives liées à ses activités de terrain.
 
L’UMR 8546 participe activement à la formation à la recherche : au Département des sciences de l’Antiquité de l’ENS et à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (IVe et Ve Sections), avec 25 séminaires spécialisés qui couvrent l’ensemble spécialités du laboratoire et ses 21 chantiers archéologiques d’Orient en Occident. A l’EPHE, 9 conférences de directeurs d’études rattachés à 5 équipes différentes de l’UMR. Elle co-organise des sessions thématiques intensives (écoles thématiques du CNRS, École européenne de protohistoire de Bibracte, séminaires sur site de l’EFR et de l’EFA). Les chercheurs et enseignants-chercheurs encadrent une soixantaine de doctorants répartis dans les Écoles Doctorales de l’ENS, de l’EPHE, de Panthéon-Sorbonne et de Sorbonne-Universités.
 
Vous trouverez ici des informations sur la structure de l’UMR, ses axes de recherches ou ses partenariats.

Portfolio