Chargement
Veuillez patienter...

MAZET Christian

Chargé d’études et de recherche à l’Institut national d’histoire de l’art - Doctorant contractuel à l’École Pratique des Hautes Études


Dernière modification : 14 mars 2017

Rattaché à l’UMR 8546 - AOrOc, École Normale Supérieure 45 rue d’Ulm, 75230 PARIS Cedex 05.

Équipe : Celtes et Étrusques : identités, pouvoirs, échanges

 

 

Contacter Christian Mazet

Dépôts dans HAL-SHS

 

Page personnelle sur ephe.academia.edu : https://ephe.academia.edu/ChristianMazet

Champs de recherche

• Histoire des collections d’antiques au XIXe siècle
• Contacts et échanges en Méditerranée orientalisante et archaïque
• Iconographie orientale, grecque, étrusque et ibérique
• Céramique grecque
• Orfèvrerie rhodienne orientalisante

Thèse en cours

Modèles orientaux et expérimentations méditerranéennes : l’iconographie des êtres hybrides féminins de la Grèce à la péninsule ibérique à l’époque archaïque (fin VIIIe – VIe s. av. J.-C.).
Sous la direction de Stéphane Verger (EPHE ; UMR 8546 CNRS-ENS, EPHE) et Anne Coulié (musée du Louvre).

En Méditerranée orientalisante et archaïque, la tradition figurative proche-orientale a joué un rôle significatif en tant que source d’inspiration de nombreuses créations iconographiques. Ce travail de thèse a pour objectif d’évaluer la question de l’orientalisation des images à la lumière d’une étude de cas, celle des êtres hybrides féminins, en étudiant leurs origines (allogènes ou endémiques), leurs diffusions et leurs expérimentations. Perçus chez Hésiode et les présocratiques comme un symbole du chaos originel, les êtres hybrides mi-humains mi-animaux sont l’une des manifestations les plus caractéristiques de ces emprunts orientaux attestés sur un nombre considérable de productions matérielles, notamment celles des mondes grec, italique et ibérique.
Une place importante est accordée au contexte de réception des modèles. Il s’agit de définir quels sont les facteurs et les acteurs de ces appropriations, réinterprétations et transformations, en interrogeant en particulier les rôles des commanditaires, des artisans, des traditions artistiques et cultuelles locales. Dans cette optique, il faut aussi se questionner sur la signification que ces figures possèdent en Orient et tenter de déterminer si les populations réceptrices s’approprient le sens originel de l’image. On peut supposer une valeur symbolique de l’ « exotique » mais en l’absence de textes, l’iconographie demeure une source limitée pour étudier la diffusion des cultes et des mythes. En effet, bien que ces images d’hybrides illustrent un répertoire nouveau, témoin de l’impact d’une culture étrangère, il semble que leur sens n’ait pas voyagé avec les objets qui les portaient. Leur utilisation révèle peut-être un choix esthétique ou une signification qui nous échappe aujourd’hui. Enfin, l’intérêt porté au caractère féminin des images d’hybrides et à la question de l’orientalisation engage à discuter des nouvelles approches conceptuelles relevant des sciences sociales telles que les théories anthropologiques relatives aux Gender Studies et la thématique des transferts culturels en Méditerranée.

Travaux en cours

Catalogue de la collection étrusque et italique du musée Antoine Vivenel de Compiègne.
Projet en collaboration avec le musée d’art et d’archéologie Antoine Vivenel à Compiègne.

Le musée Antoine Vivenel, outre sa fameuse collection de vases grecs et italiotes, possède également un grand nombre d’objets étrusques et italiques qui restent largement méconnus du public et des étruscologues. Sensiblement liés à l’homme qui les a réunis, ces objets sont à replacer dans la constitution générale d’une collection d’antiques et de curiosités rassemblée au XIXe siècle dans le but de fonder un Musée des Études à vocation pédagogique. Ce projet de publication a pour but de mettre en valeur et de faire connaître cette collection d’antiques aujourd’hui oubliée.

Répertoire des ventes d’antiques en France au XIXe siècle.
Programme de l’Institut national d’histoire de l’art en collaboration avec le musée du Louvre, dirigé par Martine Denoyelle (INHA) et Néguine Mathieux (musée du Louvre).

Initié en 2012, ce programme de recherche étudie les ventes aux enchères d’antiques au XIXe siècle à partir du dépouillement conjoint des catalogues de ventes, des cahiers de Nicolas Plaoutine (1893-1942) et des procès-verbaux des commissaires-priseurs conservés aux archives de la ville de Paris. Il a pour objectif d’analyser le rôle des grands collectionneurs, des institutions muséales et des marchands de l’époque, ainsi que de mettre en évidence l’évolution des ventes et le rayonnement du marché parisien des antiques à l’échelle européenne. Les résultats de ces recherches prennent la forme d’un répertoire numérisé des ventes d’antiques en France au XIXe siècle, mis en ligne dans une base de données sous AGORHA. http://www.purl.org/inha/agorha/001/47

Parcours universitaire

Depuis octobre 2014 : Doctorat à l’École Pratique des Hautes Études, École doctorale 472, mention Histoire, Textes et Documents. Titulaire d’un contrat doctoral de l’INHA.

2012-2013 : Diplôme de Master II en Sciences historiques, philologiques et religieuses à l’École Pratique des Hautes Études. Erasmus à “La Sapienza” Università degli Studi di Roma.
Mémoire de recherche : La maîtresse des animaux en contexte. Assimilations, réélaborations et significations d’une image orientale en Grèce orientalisante (fin VIIIe – milieu VIe s. av. J-C.).

2011-2012 : Diplôme de Muséologie de l’École du Louvre. Mémoire de recherche : La collection étrusque et italique du musée Antoine Vivenel de Compiègne. Étude historique et scientifique en vue d’une nouvelle muséographie.

2008-2011 : Diplôme de premier cycle de l’École du Louvre. Spécialisation en Art et Archéologie du monde grec.

2007-2008 : Première année de licence bi-disciplinaire en Histoire, Histoire de l’art et Archéologie à l’Université Lumière Lyon II.

Parcours professionnel

J’ai été aussi le commissaire scientifique, en 2015, de l’exposition Voyage en terre étrusque au Centre Antoine Vivenel de Compiègne (20 Juin 2015-03 Janvier 2016), et mène, en parallèle de ma thèse, des missions de recherche à l’INHA (Programme Répertoire des ventes aux enchères d’antiques en France au XIXe siècle), au Louvre (Programme sur l’Orfèvrerie rhodienne d’époque orientalisante) et en partenariat avec Archeodunum (étude d’une statuette étrusque trouvée à Appoigny, site « Les Bries »).

Depuis octobre 2014 : Chargé d’études et de recherche à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), rattaché au département des Études et de la Recherche (DER), domaine Histoire de l’art antique – Histoire de l’archéologie.

2014 (juin) : Fouilles à Policoro, Basilicate. Mission archéologique franco-italienne : UMR 8546 AOrOc CNRS-ENS, EPHE, en collaboration avec l’École de spécialisation de Matera (Université de la Basilicate).

2013-2014 (décembre-septembre) : Chercheur indépendant au musée du Louvre, Paris. Préparation de l’exposition Rhodes, une cité grecque aux portes de l’Orient (Paris, musée du Louvre, 13 nov. 2014 – 10 fév. 2015) sous le commissariat d’Anne Coulié (musée du Louvre) et de Mélina Filomonos-Tsopotou (22e Éphorie des Antiquités, Rhodes). Recherches sur l’histoire des collections, l’orfèvrerie orientalisante, les faïences et la diffusion des productions rhodiennes.

2013 (juillet) : Stage au musée du Louvre, Paris. Recherches documentaires et iconographiques pour la préparation d’un cours de spécialité de l’École du Louvre portant sur la production des peintres de vases attiques à figures rouges pendant la Guerre du Péloponnèse.

2013 (décembre-mars) : Stage à Immensa Aequora, Ostia Antica, Italie. Programme d’études Ceramics and economy in Ostia and in the Ager Portuensis, 4t h - 1st century BC. Traitement post-fouille et préparation d’une exposition au Castello Giulio II, Ostia Antica sur les céramiques républicaines de l’Ager Portuensis dans le cadre d’un colloque en collaboration avec l’École Française de Rome (15-16 avril 2013).

2012 (juillet) : Stage au musée du Louvre, Paris. Mise à jour des dossiers et documentation sur la collection des terres cuites grecques.

2011-2012 (mai-juin) : Élève assistant pour une mission d’étude de l’École Française d’Athènes au musée archéologique de Thasos. Étude de la céramique orientalisante thasienne, cycladique et de Grèce de l’Est.
2011 (janvier-mars) : Stage au musée du Louvre, Paris. Récolement de la céramique grecque découverte lors des quatre campagnes de fouilles de l’Armée d’Orient sur le site d’Éléonte (Turquie).

2010 (mars) : Stage au musée du Louvre, Paris. Récolement et étude des fragments de céramiques géométriques découverts dans le cimetière du Dipylon à Athènes.

Langues

Anglais (lu, parlé, écrit) ; Italien (lu, parlé, écrit) ; Espagnol (lu) ; Allemand (lu).

Liste des communications

Communication lors de la journée d’études Répertoire des ventes d’antiques en France au XIXe siècle : Présentation, enjeux, confrontations, Paris, INHA, 18 juin 2014 : Antoine Vivenel (1799-1862) et Eugène Piot (1812-1890). Deux amateurs d’antiques et le marché parisien du XIXe siècle (avec Isabelle Decise).

Communication lors du programme TransImage. Regards sur la dynamique des images depuis les origines, organisé par l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Laboratoire ArScan (UMR 7041), Labex Les passés dans le présent, Nanterre, 14 mars 2014 : L’image de la Gorgone du Caravage aux origines. Figures classiques et expérimentations archaïques.

Communication sur le site d’Aphrodisias (Turquie) dans le cadre de l’exposition Éclats d’Antiques. Sculptures et photographies : Gustave Mendel à Constantinople. Paris, INHA, 24 avril-20 juillet 2013.

Bibliographie

M. Blet-Lemarquand, A. Coulié, C. Mazet, D. Robcis, « Les ateliers locaux. L’orfèvrerie rhodienne orientalisante », in A. Coulié, M. Filomonos-Tsopoutou (éds.), Rhodes, une île grecque aux portes de l’Orient, Catalogue d’exposition, Musée du Louvre, Nov. 2014 – Fév. 2015, Paris, 2014, à paraître.

C. Mazet, « Les expérimentations de l’image de la Gorgone en Grèce orientalisante », publication en ligne [http://transimage.hypotheses.org/127] ; mis en ligne le 16/04/14.

C. Mazet, « Aphrodisias », publication en ligne [http://histara.org/expo-eclats/wpcontent/uploads/2013/04/Aphrodisias.pdf] ; mis en ligne en avril 2013.