Chargement
Veuillez patienter...

Traduire Transposer Transmettre 2 : les études classiques à l’ère numérique

A. C. BAUDOIN, B. BORTOLUSSI et C. DELATTRE


Dernière modification : 7 septembre 2017

Pour aborder la question de la transmission et des transferts entre monde antique et monde moderne dans un paysage profondément modifié par le développement du numérique, le Département des sciences de l’Antiquité de l’École normale supérieure s’associe au programme « Traduire, transposer, transmettre » de l’équipe de recherche THEMAM (UMR 7041 ArScAn). La question des études classiques à l’ère numérique s’inscrit en effet dans les thématiques du Labex Transfers et dans les intérêts des enseignants-chercheurs du département.

Il n’est pas question ici de parler seulement de développements techniques, mais d’une évolution notable du champ des humanités classiques, d’une reformulation de son extension et de ses compétences. Si l’on définit les productions scripturaires antiques par le stylet et la tablette, que disent le clavier et l’usage de l’informatique de nos propres productions académiques ? Doit-on appliquer à l’antiquisant la formule de Sherry TURKLE, pour qui la technologie modifie non seulement ce que l’on fait, mais les modes de pensée (The Second Self, 1984) ?

L’histoire et la culture antique sont aussi le produit sans cesse renouvelé des approches modernes. Dès lors, peut-on dire que notre connaissance de l’Antiquité est modifiée par l’informatique contemporaine ? Peut-on faire sans papier l’édition d’un texte antique ? Notre rapport nouveau à l’écrit – un écrit désormais labile, balisé et diffracté – change-t-il notre compréhension des objets antiques, obscurcit-il ou éclaire-t-il notre recherche ?

Plus largement, les réseaux sociaux et leur gestion, la diffusion observable sur le vif de rumeurs, la nouvelle identité politique qui se construit dans les discussions de forum mettent en valeur des systèmes de discussion et d’échange qui fournissent de nouveaux points de comparaison. Si Internet peut servir de modèle de compréhension à la tradition orale pour J. M. FOLEY (Oral Tradition and the Internet : Pathways of the Mind, 2012), d’autres pans du monde antique peuvent-ils gagner à être réinterprétés par analogie avec certains usages du numérique ?Programme :

Daniel BÉGUIN
École normale supérieure
Les sciences de l’Antiquité au coeur de la révolution informatique

Aurélien BERRA
U. Paris Ouest Nanterre
Y a-t-il des Digital Classics ?

Bernard BORTOLUSSI
U. Paris Ouest Nanterre
Qu’apportent les corpus numérisés à notre connaissance de la
langue latine ?

De la théorie à la pratique :
quelques questions à propos de projets en cours

Anne-Catherine BAUDOIN
École normale supérieure
Variantes graphiques vs lisibilité : satisfaire classicistes et
médiévistes par l’édition numérique

David-Artur DAIX
École normale supérieure
Conversion de polices grecques obsolètes au format Unicode :
rendre le grec polytonique lisible quels que soient les ordinateurs utilisés

Charles DELATTRE
U. Paris Ouest Nanterre
_ Le corpus mythographique grec. De l’édition numérique à la lecture
antique

Georgia KOLOVOU & Antoine COURTIN
U. Paris Ouest Nanterre
_ Les scholies à l’Iliade d’Homère : du texte à l’hypertexte

Détails sur le site :

http://www.antiquite.ens.fr/enseignants/pages-personnelles/anne-catherine-baudoin-grec/enseignements-et-activites-2013/traduire-transposer-transmettre-2/informations-generales/article/traduire-transposer-transmettre-2

contacts : anne-catherine.baudoin@ens.fr
c.delattre@u-paris10.fr


Post-scriptum :

JPEG - 69.8 ko
journée d’études Traduire Transposer Transmettre 2 : les études classiques à l’ère numérique

Portfolio