Paraître et modes vestimentaires des Celtes de l’âge du Fer

T. Lejars, K. Gruel


Dernière modification : 18 septembre 2016

Vendredi 7 mars
Ens, salle F

Voir programme annuel du séminaire

 Les objets de parure à l’âge du Fer en Champagne. Un système d’associations et de communication à décrypter

  • Chloé Belard (doctorante EPHE, Umr 8546)

Outre leur valeur typo-chronologique, les assemblages d’objets de parure de l’âge du Fer champenois peuvent aussi être appréhendés en tant que systèmes. En effet, leur constitution semble soumise à de véritables règles qui permettent de considérer les éléments de parure comme des objets porteurs de diverses significations et dotés de valeurs symboliques distinctes.
Ainsi, il est nécessaire de s’intéresser d’abord à la composition des ensembles de parure, à leur position sur le corps des défunts et à leur association avec des individus appartenant à différentes catégories d’âge et de genre sexuellement connoté, afin de caractériser les règles principales de constitution des assemblages de parure champenois sur la période allant du dernier tiers du VIe au IIIe siècle av. J.-C. Mais il s’agit également de se demander quelles significations des objets de parure découverts en contexte funéraire peuvent être déterminées aujourd’hui à partir du matériel archéologique conservé.

Références :

PRATT (M. G.), RAFAELI (A.) – Organizational Dress as a Symbol of Multilayered Social Identities. The Academy of Management Journal, 40/4, 1997, p. 862-898.

DELAPORTE (Y.) – Le Signe vestimentaire. L’Homme, 20/3, 1980, p. 109-142.

SØRENSEN (M. L. S.) – Gender archaeology. Cambridge : Polity Press, 2000, - XI-236 p.

 Des tombes d’artisans ? L’exemple trévire à la fin de l’âge du fer et au début du Haut-Empire

  • Jenny Kaurin (chercheur associé, Umr 6298 artehis)

A la différence d’autres catégories de mobilier, comme l’armement, la parure ou la vaisselle, la présence d’outils dans les sépultures reste très discrète durant la majeure partie de l’âge du fer. On constate cependant à la fin de La Tène une augmentation croissante des dépôts d’outils. L’intégration des cités gauloises à l’empire romain ne met pas fin à ce phénomène, bien au contraire. Le territoire trévire, riche de plusieurs milliers d’ensembles funéraires pour la période qui nous intéresse ici, se trouve être un exemple précieux pour tenter de comprendre ce phénomène.