Chargement
Veuillez patienter...

BELARD Chloé

Doctorante EPHE (IVe section)


Dernière modification : 14 mars 2017

Affiliée à l’UMR 8546 AOrOc École normale supérieure
Équipe : Celtes et Etrusques : identités, pouvoirs, échanges
Contacter chloé Belard
Dépôts dans HAL-SHS

 THÈSE

sous la direction de Stéphane Verger et Laurent Olivier

Titre : Les femmes en Champagne pendant l’âge du Fer (dernier tiers du VIe – IIIe siècle av. J.-C.) et la notion de genre en archéologie funéraire

 PROJET DE THÈSE

L’intérêt principal de ce sujet est de proposer une nouvelle méthode d’étude des pratiques funéraires de l’âge du Fer champenois, fondée sur la notion de genre. En effet, le genre permet de reconnaître que ce que l’on peut percevoir à partir d’une sépulture est l’identité sociale du défunt, qui a été reconstruite et renégociée par les vivants, au moment des funérailles.
De ce fait, l’opposition traditionnelle stricte entre des hommes porteurs d’armes et des femmes parées ne représente pas la totalité des défunts et de leurs ensembles funéraires. Preuve en est le nombre important d’individus qui ne peuvent pas être intégrés dans ces catégories.
Les différences matérielles et structurelles entre les sépultures des femmes et des hommes doivent donc être recherchées et justifiées. Le but est de déterminer à quel point le genre est impliqué dans l’idéologie funéraire, exprimée et concrétisée à travers tous les critères funéraires observables. Ceci suppose également de ne plus assumer des schémas interprétatifs issus de l’idéologie du XIXe siècle et qui ne représentent pas, en fait, la réalité archéologique.

Ainsi, cette nouvelle méthode d’analyse permet d’intégrer les femmes – et en particulier celles inhumées dans des tombes à char – et tous les individus généralement peu pris en compte dans les interprétations des vestiges funéraires, tels que les « indéterminés », à l’intérieur d’un système social cohérent, qui a été représenté et matérialisé partiellement dans la sphère funéraire de l’âge du Fer champenois.

 PARCOURS

Université :

  • 2008- : thèse en cours (avec allocation de recherches 2008-2011)
  • 2006-2008 : Master SHPR mention Histoire des Arts et Archéologie à l’EPHE (IVe section) ; mémoire sous la direction de Stéphane Verger : « Le traitement funéraire des enfants au premier âge du Fer en France non méditerranéenne »
  • 2005-2006 : Licence Histoire de l’art et Archéologie, parcours Archéologie, à l’Université de Nantes

Professionnel :

2012-2013 : chargée de cours à l’Université de Nantes :

  • UEF 2 niveau Licence 2 « Archéologie protohistorique : évolution des pratiques funéraires du IIIe au Ier millénaire avant J.-C. » (cours sur l’âge du Fer, CM et TD) ;
  • UEC 2 niveau Licence 3, parcours archéologie « Archéologie : Outils et Approches spécifiques. Les mondes celtiques » (CM)

2011-2012 : chargée de cours à l’Université de Nantes :

  • UEF 3 niveau Licence 3, parcours archéologie « Méthodologie en archéologie : Le monde celtique » (CM et TD)

 BIBLIOGRAPHIE

Les ceintures de l’âge du Fer en Champagne : genre et archéologie. Clio, 36, 2012, p. 183-190.
The notion of gender applied to mortuary contexts in Champagne from the last third of the 6th to the 3rd century BC : some results, à paraître