Construction de la figure impériale


Dernière modification : 18 septembre 2016

CONSTRUCTION DE LA FIGURE IMPERIALE. IMAGINAIRE DU POUVOIR

 Le symbolisme cosmique

Sur le modèle ptolémaïque (lequel prolonge la tradition pharaonique), relayé par Antoine, transmis à sa descendance, particulièrement à Caligula, César et Octave, puis Octave devenu Auguste, ont joué dans l’introduction à Rome des mythes solaires qui fondent la royauté divine en Egypte, lesquels justifient la transmission dynastique du pouvoir. Au moment où se met en place, dès les débuts du Principat, l’absolutisme théocratique à Rome, de nombreux thèmes développés par la propagande impériale se trouvent déjà chez les princes Lagides. Ils ont une origine égyptienne (oiseau Phénix, Isis-Sothis, Isis dynastique, identification du roi au Soleil,) ou ont été préalablement réélaborés en Egypte.
Dès l’époque de César, ces thèmes solaires, luni-solaires, isiaques et osiriaques prennent à Rome une forme cryptée (palmier-Phénix des Iulii, micocoulier-lotos du Volcanal et de l’area Lucinae, installation d’obélisques, horoscope de Romulus, prodiges concernant Atia, mère d’Auguste, etc.) et reçoivent un habillage inspiré par la tradition grecque, romaine et italique. Cet habillage est destiné à faire accepter les conceptions égyptiennes de la royauté héréditaire tout en conservant la fiction et l’apparence d’un régime républicain où le pouvoir est transmis à celui qui en est le plus digne.Origine, place et rôle des symboles cosmiques - étoiles, astres et constellations en particulier - dans la formation de l’idéologie des empereurs Julio-claudiens, dans la construction de la figure impériale et dans celle de l’imaginaire du pouvoir.

 Axes de recherche

  • A travers les sources écrites et figurées, examen de l’ensemble de la thématique astrale utilisée par la propagande des empereurs Julio-claudiens :
    Planètes (Luna, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus, Saturne, Sol), luminaires (Sol et Luna), étoiles anonymes ou étoiles identifiées (par ex. Sirius/Isis-Sothis, Phosphorus et Hesperus), zodiaque ou constellations zodiacales (Taureau de César, Balance et Capricorne d’Auguste, Scorpion de Tibère), autres constellations (par ex. la Grande Ourse ou Septem Triones) et d’une manière générale toutes les manifestations célestes (éclipse, comète).
  • Évaluation de l’influence exercée par le modèle hellénistique du culte des souverains sur la politique de César, celle d’Octave-Auguste, et sur la conception de leur pouvoir et de leur charisme.
  • Recherche sur le rôle de la tradition étrusque, italique et romaine dans le choix et dans la mise en forme des thèmes astraux.
  • La thématique héliaque et lunaire : identification des imperatores républicains puis des empereurs au dieu Soleil (Apollon, Hélios, Sol, Rê) ; mise en place progressive de l’identification du couple impérial au couple Sol et Luna ; liaison avec le culte isiaque dynastique ; avec celui des Castores.
  • Astrologie et magie dans la conception du charisme royal

    Bibliographie (provisoire, en cours de constitution)

    F. GURY, « Aiôn juvénile et l’anneau zodiacal : l’apparition du motif », Mélanges de l’Ecole Française de Rome, Antiquité (=MEFRA) 96, 1984, p. 7-28.
    F. GURY, LIMC III, 1986, s. v. « Dioskouroi/Castores », vol. I, p. 608-635 ; vol. II, p. 489-503.
    F. GURY, « La découverte de Télèphe à Herculanum », Kölner Jahrbuch für Vor-und Frühgeschichte, 24, 1991, p. 97-103
    F. GURY, « Caligula entre les Castores », dans Imago Antiquitatis. Religions et iconographie du monde romain, Mélanges offerts à Robert Turcan, De Boccard, Paris, 1999, p. 265-280.
    F. GURY, « L’idéologie impériale et la lune : Caligula », Latomus 59, 2000, p. 564-595.
    F. GURY, « Septem Triones. Un thème de la prédestination dynastique à Rome », Images et représentations du pouvoir et de l’ordre social dans l’antiquité, Actes du Colloque Angers, 28-29 mai 1999, M. MOLIN (dir.) avec la collaboration de J.-Y. CARREZ-MARATRAY, P. GAILLARD-SEUX et E. PARMENTIER-MORIN, Paris, 2001, p. 181-188.
    F. GURY, « Les perles et les imperatores : Caligula in litore Oceani (A propos de Suétone, Caligula 46 ; Dion Cassius 59, 25, 1-3 et Aurélius Victor, Livre des Césars 3, 11-12), Actes du colloque international Ressources et activités maritimes des peuples de l’Antiquité, Boulogne, Université du Littoral, 12-13-14 mai 2005, Centre de Recherche en Histoire Atlantique et Littorale, CRHAEL EA 3602, Centre universitaire du Musée, J. NAPOLI (dir.), Boulogne, 2008, p. 401-426.
    F. GURY, « Le paysage idyllique sacré au bétyle de la « Maison de Livie », Atti del X Congresso internazionale Association Internationale pour la Peinture murale Antique (AIPMA), Università degli Studi di Napoli « L’Orientale », I. BRAGANTINI (dir.), Naples, 17-21 septembre 2007, Roma, 2010, p. 173-186.