Chargement
Veuillez patienter...

Décors pré-romains en Gaule


Dernière modification : 8 septembre 2017

Collaboration AOrOc

Participants
Sabine GROETEMBRIL(APPA-CEPMR)
Claudine ALLAG (CNRS-ENS, UMR 8546)

 Objectifs

L’UMR 8546 et l’APPA-CEPMR, dans le cadre de la convention scientifique qui les unit, mettent en place un programme de recherche afin de développer les observations et les analyses sur un sujet mal connu : les décors pré-romains en Gaule. En effet, plusieurs études récentes ont fourni de nouvelles données, permettant de mieux comprendre les techniques, les pigments et les compositions ornementales utilisés à l’Âge du Fer. Les pistes à explorer sont donc nombreuses et très prometteuses.
Une demande d’ « accords-cadres » sera soumise au ministère de la Culture et de la Communication afin de financer le travail de recherche de l’équipe de l’APPA-CEPMR.
En 1995, R. et M. SABRIÉ mentionnaient la découverte à Lattes, dans un contexte pré-romain, de fragments « d’enduit de terre et de chaux peint en rouge clair ». Ils ajoutaient : « Les recherches passionnantes dans ce domaine ne font que commencer. »
Et depuis, en effet, une attention nouvelle portée aux vestiges de construction révèle l’existence, mal connue jusqu’alors, d’enduits peints polychromes très précoces.
Les premiers cas attestés l’étaient en Gaule méridionale (Lattes, Les Baux ou Nîmes). Mais peu à peu les recherches nouvelles en démontrent la présence sur bien d’autres sites.

 Sites

Vix (Côte d’Or)

A Vix, des enduits datés de la fin du VIe ou du tout début du Ve a.C. présentent des champs colorés de toute évidence polychrome, avec plusieurs tons de rouge et du jaune. On y discerne des motifs ornementaux, trop fragmentaires toutefois pour être identifiés. Le blanc est bien présent, mais seule une analyse permettrait de préciser s’il s’agit de chaux.

Vix. Fin VIe – début Ve s. a C. © D. Bardel.
Vix. Fin VIe – début Ve s. a C. © D. Bardel.
Fragment d’enduit à décor (...)

Bourges (Cher)

Deux gisements à Bourges (Hôtel-Dieu et collège Littré) ont également fourni des enduits de la fin du VIe ou du tout début du Ve a.C. Bien que leur surface ait beaucoup souffert de l’incendie, la présence de pigment rouge est manifeste.

Pasly (Aisne)

Une découverte récente à Pasly, datée de la fin du Ve siècle ou du début du IVe a.C., montre une gamme colorée (rouge, rosé et blanc) et confirme la généralisation très précoce, en Gaule, de cette démarche décorative. Les fragments gardent au revers l’empreinte des clayonnages de la construction.

Pasly. Fin du Ve s. ou début du IVe a.C. © Cl. Allag et S. Groetembril APPA-CEPMR.
Pasly. Fin du Ve s. ou début du IVe a.C. © Cl. Allag et S. Groetembril APPA-CEPMR.
Revers d’un fragment avec (...)

Batilly-en-Gâtinais (Loiret)

Des fragments trouvés en remblai de trous de poteaux de la palissade d’une grande demeure, datée de 70 a.C., conservent des formes courbes qui attestent la présence d’un décor à motif végétal ou d’une frise géométrique. C’est un premier témoignage de décor composé de champs colorés additionnés de motifs. Le résultat de l’analyse des pigments atteste l’usage de blanc de chaux et de bleu égyptien. L’usage de ces deux pigments, bien connu dans les décors romains, n’avait à ce jour pas été démontré dans les décors pré-romains.

Batilly-en-Gatinais, vers 70 a.C. © Cl. Allag.
Batilly-en-Gatinais, vers 70 a.C. © Cl. Allag.
Trace d’un décor polychrome (...)

Tintignac (Naves, Corrèze)

Les fragments se situent à la lisière de la romanisation. Ils viennent enrichir la série des enduits sur terre et témoignent d’une époque où le décor va basculer par l’apport de techniques et de modes nouvelles.

Tintignac, Ier s. a. C. © S. Groetembril Appa-Cepmr.
Tintignac, Ier s. a. C. © S. Groetembril Appa-Cepmr.
Fragments d’enduit : macro-phot

 Bibliographie

  • ALLAG Cl., Commentaire sur les enduits de Batilly, dans : Allonsius (Cl.), Rapport CEPMR 2008, inédit.
  • ALLAG Cl. et COUTELAS A., Les enduits du grand bâtiment absidial. In : CHAUME B., MORDANT C), Le complexe aristocratique de Vix, Nouvelles recherches sur l’habitat, le système de fortification et l’environnement du mont Lassois, Vol. 2, Dijon, 2011, p.667-671.
  • CAMMAS (C., Approche micromorphologique du traitement de surface des murs sur les sites de Littré et de l’hôtel-Dieu. In : AUGIER (L.), BUCHSENSCHUTZ (O.), RALSTON (I.) dir., Un complexe princier de l’âge du Fer. L’habitat du promontoire de Bourges (Cher) (VI-Ive s. av. J.-C.), 2007, (Bituriga, Monographie 2007-3, Revue archéologique du Centre de la France, suppl., 32), p. 135-147.
  • CHAZELLES Cl. A. de, « La maison pré-romaine et son décor en Gaule méridionale ». In : Actes des séminaires de l’AFPMA, 1990-1991-1993. Revue archéologique de Picardie, n° spécial 10, 1995, p. 35-40.
  • DUPHIL (V.), GROETEMBRIL (S.), MANIQUET (C.), Programme ornemental du sanctuaire de Tintignac (Corrèze). In : Décor des édifices édilitaires civils et religieux en Gaule durant l’Antiquité, Actes du Colloques International de Caen, 7-8 avril 2011. 2013
  • GROETEMBRIL S., Rapport APPA-CEPMR, juin 2012, inédit.
  • SABRIÉ R. et M.,« Les peintures murales de Narbonnaise de l’époque pré-romaine au III e siècle après J.C. ». In : Actes des séminaires de l’AFPMA 1990-1991-1993, RAP n° spécial 10/1995, p. 47.

Rédaction de la page web :
Sabine GROETEMBRIL (APPA-CEPMR)
Claudine ALLAG (CNRS-ENS, UMR 8546)

  • Une table ronde « Les enduits muraux pré-romains en Gaule » organisée par l’APPA-CEPMR, en collaboration avec l’Umr 8546 CNRS-ENS, a eu lieu le 4 mars 2014 au CCEA (Centre de conservation et d’études archéologiques) à Saint-Jean-des-Vignes, Soissons (cf le déroulé de la journée).

Mise en page, suivi, actualisation : Cl. VIBERT-GUIGUE (CNRS-ENS, UMR 8546).