RAPIN Claude

Chargé de recherche, CNRS


Dernière modification : 4 octobre 2017

Affecté à l’UMR 8546 - AOrOc, École normale supérieure 45 rue d’Ulm, 75230 PARIS Cedex 05.
Équipe : Hellénismes d’Asie et civilisations orientales

 

Contacter Claude RAPIN
Dépôts dans HAL-SHS
Site personnel de Claude RAPIN

 THÈMES DE RECHERCHE

  • Histoire des royaumes gréco-bactriens (Aï Khanoum, contacts avec l’Inde, invasions nomades, sources textuelles)
  • Archéologie de l’Asie centrale de l’Age du Fer aux invasions mongoles (périodisation, urbanisme, architecture religieuse et militaire, archéologie funéraire des nomades)
  • Géographie historique : itinéraire d’Alexandre le Grand en Asie centrale ; toponymie antique de l’Asie centrale ; genèse de la cartographie de l’Asie de l’époque de Darius Ier au Moyen Age ; carte d’Hécatée.

 TRAVAUX EN COURS

  • Publication des fouilles en Ouzbékistan dans le cadre des activités de la MAFOuz de Sogdiane (Samarkand/Afrasiab, Koktepe, Kindikli-tepe, Portes de Fer/Derbent).
  • Périodisation de l’Asie centrale et étude des sources : la Sogdiane et la Bactriane depuis l’Age du Fer ; urbanisme de Samarkand et de Koktepe ; les Portes de Fer de Termez et leur place dans le système des communications et des frontières de l’Asie centrale (d’Alexandre le Grand à Tamerlan) ; la plaine de Samarkand et la frontière du monde de la steppe (les kourganes de Yangi-Rabat et la forteresse de Kindikli-tepe).
  • Monographie sur la genèse de la cartographie antique de l’époque de Darius Ier à Hécatée et Hérodote (reconstitution d’une source de la liste des satrapies et peuples de l’Asie énumérés par Hérodote) et sur l’itinéraire d’Alexandre le Grand en Asie centrale entre 329 et 327 av. n.è. (identification des “roches”).

 PARCOURS

  • Études à l’Université de Lausanne (Archéologie, Histoire Ancienne, Grec).
  • Participation à des fouilles gallo-romaines en Suisse (1973-1978), en Grande-Bretagne (1974) et en Roumanie (1976).
  • Participations aux fouilles de la DAFA à Aï Khanoum (Afghanistan, 1977-1978) : thèse de doctorat d’État à la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne sur la trésorerie du palais royal d’Aï Khanoum.
  • Depuis 1989, fouilles dans le cadre des activités de la MAFOuz de Sogdiane : Samarkand/Afrasiab, Portes de Fer/Derbent, Koktepe, Kindikli-tepe, Yangi-rabat ; collaboration aux recherches sur Sangyr-tepe/Shahr-i Sabz.
  • Depuis 1995, CR2 au CNRS et Privat-Docent à l’Université de Lausanne.

 DISTINCTIONS

  • Prix de Faculté de l’Université de Lausanne (1980 et 1990).
  • Prix Roman Ghirshman de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris (juin 1993).

 BIBLIOGRAPHIE ABRÉGÉE

Monographies

  • GORSHENINA S., RAPIN C., 2001, De Kaboul à Samarcande : les archéologues en Asie centrale, Découvertes Gallimard n° 411, Paris, 160 p. (réimprimé avec mise à jour en 2004 ; traduction en turc, 2006).
  • RAPIN C., 1992, La Trésorerie du palais hellénistique d’Aï Khanoum. L’Apogée et la chute du royaume grec de Bactriane, Fouilles d’Aï Khanoum VIII, Mémoires de la Délégation archéologique française en Afghanistan XXXIII, Paris, De Boccard, 1992. VI, 464 p., 126 pl. (version en anglais des chapitres relatifs aux trouvailles indiennes sous le titre The Legend of Shakuntalâ and the Indian Treasure of Eucratides at Ai Khanum, New Delhi, 1996, vi, 164 p., XXI pl.).

Articles de recherche

  • RAPIN C., 2007, « Nomads and the shaping of Central Asia (from the early Iron Age to the Kushan period) », in Proceedings of the conference After Alexander : Central Asia before Islam (London, British Academy, 23-25 June 2004), p. 29-72.
  • RAPIN C., BAUD A., GRENET F., RAKHMANOV Sh.A., 2006, « Les recherches sur la region des Portes de Fer de Sogdiane : bref état des questions en 2005 », IMKU, 35, p. 91-112 (en français et en russe).
  • RAPIN C., 2004, « L’Afghanistan et l’Asie centrale dans la géographie mythique des historiens d’Alexandre et dans la toponymie des géographes gréco-romains. Notes sur la route d’Herat à Begram », in Afghanistan. Ancien carrefour entre l’Est et l’Ouest. Actes du Colloque international organisé par Ch. LANDES et O. BOPEARACHCHI au Musée archéologique Henri-Prades-Lattes du 5 au 7 mai 2003, éd. O. BOPEARACHCHI et M.-Fr. BOUSSAC, Bruxelles, 2004, p. 143-172.
  • RAPIN C., ISAMIDDINOV M., KHASANOV M., 2001, « La tombe d’une princesse nomade à Koktepe près de Samarkand » (communication Acad. Inscr. et B.-L., 12 janvier 2001), Comptes rendus de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, p. 33-92.
  • RAPIN C., 1995, « Indo-Greeks and Vishnuism : on an Indian object from the sanctuary of the Oxus and two temples in Taxila », dans In the Land of the Gryphons. Papers on Central Asian archaeology in antiquity, ed. A. INVERNIZZI, Turin, p. 275-291.
  • RAPIN C., ISAMIDDINOV M., 1994, « Fortifications hellénistiques de Samarcande (Samarkand-Afrasiab) », Topoi. Orient-Occident, 4/2, p. 547-565.
  • HADOT P., RAPIN C., 1987, « Les Textes littéraires grecs de la trésorerie d’Aï Khanoum », Bulletin de Correspondance Hellénique, 111, p. 225-266.
  • RAPIN C., 1983, « Les Inscriptions économiques de la trésorerie hellénistique d’Aï Khanoum (Afghanistan) », Bulletin de Correspondance Hellénique, 107, p. 315-372.