Chargement
Veuillez patienter...

NICOLAI Caroline von

Post-Doctorante, EPHE / Justus-Liebig-Universität Gießen


Dernière modification : 10 janvier 2017

Associée à l’UMR 8546 - AOrOc, École Normale Supérieure 45 rue d’Ulm, 75230 PARIS Cedex 05.

 

Contacter Caroline von Nicolai

 TITRE DE LA THÈSE

Sous la direction de S. Verger et A. Klöckner (cotutelle)
Limites visibles et invisibles. La fonction des fortifications à la fin de l’âge du Fer.

 PROJET DE LA THÈSE

Les remparts des oppida datant de la fin du deuxième âge du Fer, longs de plusieurs kilomètres, comptent parmi les fortifications les plus grandes qui ont jamais été érigées au nord des Alpes pendant la protohistoire. La taille et la conception ostentatoires de ces remparts nécessitant constamment des réparations, ainsi que leurs tracés ne tenant pas toujours compte de la topographie, indiquent pourtant que la fonction stratégique et défensive de ces constructions n’était que secondaire. De même, la découverte de sépultures, d’ossements humains ou de dépositions d’objets divers (outils en fer, armes, monnaies, ossements animaux etc.), à l’intérieur ou à proximité des remparts, des portes et des fossés des oppida laisse supposer que ces fortifications possédaient aussi une signification juridique, politique et sacrée, de la même manière que les enceintes des villes dans le monde méditerranéen. Le projet de recherche proposé a pour objectif de mettre en évidence, grâce à des méthodes archéologiques, ces « limites invisibles » entre la ville et la campagne, entre l’intérieur et l’extérieur, le monde profane et le monde sacré en étudiant les actes rituels (sous la forme de dépôts et de sépultures _ - entre autres) qui ont pu s’opérer lors du passage de ces limites et de comprendre les messages encodés dans l’architecture des oppida.

 THÈMES DE RECHERCHE

  • Établissements ruraux et enclos cultuels dans le Nord de la France et le Sud de l’Allemagne à la fin de l’âge du Fer.
  • Dépôts et fortifications à l’âge du Fer.

 PARCOURS

 CURSUS

  • Depuis 10/2007 : Doctorat en archéologie à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et à la Justus-Liebig-Universität Gießen (Allemagne) (Cotutelle de thèse) en tant que boursière de l’International Graduate Centre for the Study of Culture Justus-Liebig-Universität Gießen.
  • 10/2006 – 09/2007 : Doctorat en archéologie à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et à l’Universität Leipzig (Allemagne).
  • 10/2005 – 09/2007 : Etudes d’ethnologie et de sciences des religions à l’Université de Leipzig.
  • 10/2005 Magistère d’archéologie à l’Université de Leipzig. Titre du mémoire de magistère : « Profanes ou sacrés ? Enclos de la fin de l’âge du Fer dans le nord de la France et le sud de l’Allemagne ». Directeurs : S. Rieckhoff, J.-L. Brunaux.
  • 10/2003 : Licence d’archéologie à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne en tant que boursière du Gouvernement Français.
  • 04/2002 : Zwischenprüfung d’archéologie, d’histoire ancienne et d’égyptologie à l’Université Humboldt de Berlin.

 FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES RÉCENTES

  • 09/2007 : Fouilles de Cupra Marittima (Marches, Italie). Chantier sous la direction de Patrizia Fortini.
  • 03 – 04/2007 : Résponsable de mobilier sur les fouilles de l’habitat de hauteur fortifié de l’âge du bronze et de l’âge du Fer de Guarda (Portugal). Chantier sous la direction de W. Schattner (Deutsche Archäologische Institut Madrid).

 STAGES ET EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

  • 11/2006 – 08/2007 : Technicienne de fouilles archéologiques auprès de l’entreprise de fouilles Stadt- und Landarchäologie GmbH.
  • 10 – 12/2005 : Stage au Musée Archéologique d’Adrano (Sicile).

 BIBLIOGRAPHIE

  • NICOLAI (C. von), BUCHSENSCHUTZ O. — Dépôts métalliques et fortifications de l’âge du Fer européen. In : BONNARDIN S., HAMON C., LAUWERS M., QUILLIEC B. (éd.) — Du matériel au spirituel. Réalités archéologiques et historiques des « dépôts » de la Préhistoire à nos jours, XXIXe rencontres internationales d’archéologie et d’histoire d’Antibes. Antibes : Editions APDCA, 2009, p. 321-331, 4 fig., résumé en fr., angl., bib. p. 329-331.
  • NICOLAI (C. von) — “Eiserne Reserven“ ? – Depotfunde im Umfeld spätlatènezeitlicher Gehöfte. In : GRUNWALD S., KOCH J. K., MÖLDERS D., SOMMER U., WOLFRAM S. (éd.) — Artefact, Festschrift für Sabine Rieckhoff zum 65. Geburtstag. Bonn : Universitätsforschungen zur prähistorischen Archäologie, 2009, 172, 2., p. 525-543, 8 fig., bib. p. 539-543.
  • Nicolai (C. von), La question des Viereckschanzen d’Allemagne du Sud revisitée. In : BERTRAND I., DUVAL A., GOMEZ DE SOTO J., MAGUER P. (dir.) — Habitats et paysages ruraux en Gaule et regards sur d’autres régions du monde celtique. Actes du XXXIe colloque international de l’Association Française pour l’Étude de l’Âge du Fer, Chauvigny, 2007. Chauvigny : Associations des publications chauvinoises, 2009, tome II, p. 254-280, 24 fig., résumé en fr., angl., bib. p. 270-280.
  • Nicolai (C. von), Sakral oder profan ? Späteisenzeitliche Einfriedungen in Nordfrankreich und Süddeutschland. Leipziger online-Beiträge zur Ur- und Frühgeschichtlichen Archäologie 22 (Leipzig 2006) (en ligne).