Chargement
Veuillez patienter...

CICOLANI Veronica

Post-doctorante


Dernière modification : 14 février 2017

Associée à l’unité : UMR 8546 - AOrOc, École normale supérieure 45 rue d’Ulm, 75230 PARIS Cedex 05

Équipe : Celtes et Etrusques : identités, pouvoirs, échanges
 

Contacter Veronica CICOLANI

 THÈMES DE RECHERCHE

Les relations entre la Méditerranée et l’Europe tempérée à l’âge du Fer au miroir du petits mobilier métallique

Le premier axe de recherche porte sur l’analyse des interactions culturelles entre les peuples italiques et le monde celtique à l’âge du Fer et plus précisément sur le volet culturel et économique qui les anime. Dans ce vaste cadre de recherche, je me suis attachée tout particulièrement à l’étude des cultures dites mineures ou bien périphériques, dont la participation aux trafics transalpins a été plus récemment réévaluée. Depuis 2005, mon attention s’est ainsi focalisée sur la place occupée dans ces réseaux par la culture de Golasecca et plus particulièrement sur la diffusion de ses productions métalliques en Europe tempérée à l’âge du fer. L’étude de la circulation des accessoires vestimentaires s’est révélée être une entrée analytique capable en effet de rendre compte du volet économique, anthropologique et culturel des transactions protohistoriques, au même titre que la céramique ou les biens de prestiges provenant de la Méditerranée. Dans la continuité de la démarche développée dans ma thèse, mes recherches visent à analyser les modes d’organisation des échanges transalpins et les impacts que ces derniers produisent dans l’organisation socio-culturelle de différentes communautés impliquées, en favorisant une approche à la fois archéologique, technique et ethnographique de la diffusion de leurs productions métalliques.

Histoire de l’archéologie : les relations savantes au XIXe siècle en Europe

L’étude des archives conservées au musée de Saint-Germain-en-Laye et en particulier de la correspondance entre les savants et naturalistes italiens et les premiers conservateurs et directeurs du musée français a été le début d’une série de découvertes inédites de grand intérêt que j’ai pu réaliser depuis 2005 dans le cadre de ma mission auprès du musée et au cours de mes recherches doctorales. L’histoire de la naissance de l’archéologie en tant que discipline, des implications politiques et culturelles des recherches du XIXe siècle, mais aussi l’évolution de relations savantes entre l’Italie et la France au moment de la formation des Etats Nations et des émeutes qui marquent le milieu du XIXe siècle ont été autant de sujets de recherches qui ont abouti à la réalisation de plusieurs articles et à des communications dans des colloques nationaux et internationaux. Actuellement, mes recherches poursuivent dans le but d’une part, de retracer l’histoire de la formation de plus importantes collections européennes et d’autre part, de compléter des corpus archéologiques actualisant ainsi la documentation.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

À partir du récolement critique de plus de cinq cents accessoires vestimentaires sud-alpins découverts au nord des Alpes, le présent travail vise à caractériser la participation de la culture de Golasecca dans l’accroissement des réseaux de circulation reliant la Méditerranée occidentale aux sociétés celtiques. Les objets personnels découverts dans de nombreux habitats et sépultures alpins et transalpins indiquent une implication directe du domaine de Golasecca dans les échanges à moyenne et longue distance. Elle se traduit par des phénomènes de métissage culturel, de transfert technologique et de mixité de population, lisibles dans certains sites du massif alpin, mais aussi à travers des déplacements et des fréquentations relativement longues des nombreux sites hallstattiens, de nature et statut différents. Phénomène en partie lié avec l’émergence des sociétés aristocratiques, la circulation de ces objets et de biens plus luxueux illustre le rôle d’intermédiaire privilégié joué par Golasecca dans les circuits à très longue distance.

 TRAVAUX EN COURS

Étude des collections Golasecca du Musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye : collections Chierici, Biondelli, de Mortillet.
Participation à la publication du site de Gamsen (Brig-Glis, Valais) en collaboration avec Ph. Curdy et L. Tori, responsables scientifiques du projet
Etude de la diffusion du mobilier de Golasecca et du mobilier hallstattien au sein de la péninsule italienne. Première étape : recensement critique du petit mobilier métallique à travers les données bibliographiques.

 PARCOURS

  • 2010 : Thèse de Doctorat, Université François Rabelais, Tours, Diffusion au nord des Alpes du mobilier de Golasecca au premier âge du Fer. Des éléments vestimentaires aux réseaux de circulations à moyenne et longue distance, sous la direction de S. Fichtl et en co-tutelle avec A.-M. Adam.
  • 2004 : DEA, Université de Paris1, Les échanges entre l’Italie nord-occidentale et le couloir du Rhône du VIIIe s. au Ve s. avant J.-C. : la culture de Golasecca : problématiques et perspectives, sous la dir. d’Olivier Buchsenschutz.
  • 2003 : Tesi di Laurea, Université de Milan, Analisi tafonomica e palopatologica delle sepolture arcaiche della necropoli di Bazzano (AQ), sous la dir. de G. Gruppioni
  • 2003 : Maîtrise d’Archéologie, Université de Paris1, Étude archéo-anthropologique de la nécropole archaïque de Bazzano sous la dir. de F. Dumasy et M. Guillon.
  • 2002-2005 : élève boursière internationale (Sélection Internationale, option Lettres) à l’École Normale Supérieure de Paris
  • 2002 : Licence par équivalence du concours de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, Sélection Internationale
    1998-2002 : étudiante à l’Université de Ravenne (Italie), troisième cycle d’études en archéologie et anthropologie pré-protohistorique
    Activités professionnelles :
  • 2009-2010 Commissaire adjoint et co-directeur scientifique du catalogue de l’exposition : Golasecca : du commerce et des hommes à l’âge du fer, VIIIe-Ve siècle av. J.-C. Musée d’archéologie nationale, château de Saint-Germain-en-Laye, 27 novembre 2009-26 avril 2010.
  • Depuis 2005 : Chargée de mission au MAN, pour l’étude des collections italiques conservées au musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, département d ‘Archéologie comparée (conservateurs Christine Lorre et Anaïs Boucher)
  • 2005-2008 Allocataire normalienne monitrice auprès de l’Université François Rabelais de Tours : enseignements niveaux L1, L2, L3, M1 en pré-protohistoire (cours magistraux et travaux dirigés).
    Fouilles récentes
  • Charny (Seine-et-Marne) mars-juin 2011 (technicien supérieur)
  • Bourges (Centre) mai-octobre 2010 (technicien)
  • Britzgyberg (Alsace) en 2006 et 2007 (responsable de secteur, encadrement des étudiants)
  • Bourges « Port Sec » et Gosnay en 2005 (responsable de secteur, encadrement des étudiants)

 STAGES ET FORMATIONS

  • 2005/2008 Formation à l’enseignement supérieur troisième cycle dispensé par le C.I.E.S. région Centre, université de Tours.
  • 2002/2005 Formation en paléopathologie au musée de l’Homme (Paris), Prof. Thillaud, EPHE.
  • 2002 Laboratoire d’anthropologie et paléopathologie au Département de Biologie de L’Aquila.
    Stage de formation à l’anthropologie funéraire, H. Duday, Université de Bordeaux

 BIBLIOGRAPHIE

  • LORRE Ch., CICOLANI V. (dir.) Golasecca : du commerce et des hommes à l’âge du fer, VIIIe-Ve siècle av. J.-C. : Musée d’archéologie nationale, château de Saint-Germain-en-Laye, 27 novembre 2009-26 avril 2010. Paris : Réunion des Musées Nationaux, 2009, 176 p.
  • CICOLANI V. Du massif jurassien à la Saône, des sites témoins des contacts aristocratiques transalpins. In Lorre, Cicolani Golasecca : du commerce et des hommes à l’âge du fer, VIIIe-Ve siècle av. J.-C. : Musée d’archéologie nationale, château de Saint-Germain-en-Laye, 27 novembre 2009-26 avril 2010. Paris : Réunion des Musées Nationaux, 2009, p. 133-135.
  • CICOLANI V., LORRE Ch. — Histoire du collectionnisme piémontais à travers les collections du musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye : A. Bertrand, G. de Mortillet et les collectionneurs italiens. Communication à la table ronde Colligite fragmenta. Aspetti e tendenze del collezionismo archeologico ottocentesco in Piemonte, Tortona, Foyer del Teatro Civico, 19-20 gennaio 2007, (paru en 2009).
  • CICOLANI V. — Les printemps des peuples et l’évolutionnisme dans la formation de la palethnologie : autour de Gabriel de Mortillet et de Naturalistes italiens, dans Atti del convegno di Finale Ligure. La nascita della Paletnologia in Liguria. Personaggi, scoperte e collezioni tra XIX e XX secolo, Finale Ligure, 2006, (paru en 2008).
  • CICOLANI V. — Les relations transalpines à travers les voyages de Gabriel de Mortillet en Italie : historique de l’archéologie celtique italienne et des relations franco-italiennes. Bulletin d’études préhistoriques et archéologiques alpines, 2006 (paru 2007), p. 37-61.
  • CICOLANI V. — Les relations franco-italiennes à travers l’étude de la collection de la culture de Golasecca du musée de Saint-Germain-en-Laye. Antiquités Nationales, 2005 (paru 2007), 37, p. 231-266.