Histoire de l’animal dans l’Antiquité – les arbres exotiques, entre l’Orient ancien, la Grèce & Rome

Jean Trinquier


Dernière modification : 5 septembre 2019

Le mercredi, 15h30-17h30, par quinzaine.
salle de Séminaire du Centre d’études anciennes (RDC, couloir AB). École normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris.
 
Première séance : mercredi 25 septembre 2019.
 
Validation : exposé oral ou devoir écrit
S1 et S2, 6 ECTS par semestre

Le séminaire de cette année sera consacré aux arbres étrangers ou exotiques. Son but est double. Il s’agira d’abord d’étudier quels sont les arbres exotiques auxquels les Grecs, puis les Romains se sont intéressés, en mettant en évidence les principales étapes du processus d’élargissement des connaissances botaniques : l’intérêt de l’époque archaïque pour les « aromates », plantes solaires des confins méridionaux arides ; la découverte progressive des grandes forêts des montagnes de l’Asie ; le tournant marqué par les campagnes d’Alexandre, qui portent à la connaissance des Grecs la végétation tropicale de l’Inde et des rives de l’océan Indien ; l’obsession romaine de construire un parallèle entre cette végétation orientale et les forêts de Germanie nouvellement découvertes. La seconde partie du séminaire sera consacrée à l’histoire des transferts et des tentatives d’acclimatation de certains arbres lointains, d’abord dans le monde grec, puis dans le monde romain. On reprendra la question de la réception, en milieu grec et romain, du modèle perse du « paradis ». Une attention particulière sera portée au dossier des arbres favoris, chéris par leur propriétaire, dans la littérature latine, ainsi qu’au platane, un arbre acclimaté en Italie et mais qui restait perçu comme typiquement grec. Ce séminaire sera l’occasion de s’intéresser à des textes tout à fait classiques, mais relativement peu étudiés dans un contexte scolaire, comme l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien ou certaines Silves de Stace.
 
Responsable : Jean Trinquier