Un artisanat de la couleur : peindre sur terre cuite dans la Grèce ancienne (de l’époque archaïque à l’époque hellénistique)

Violaine Jeammet Conservateur en chef (Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines - Musée du Louvre) & Brigitte Bourgeois Conservateur général du patrimoine (Centre de recherche et de restauration des Musées de France)


Dernière modification : 14 juin 2019

Jeudi 13 juin 2019, exceptionnellement de 18h à 20h, salle Jaurès, École normale supérieure, 29, rue d’Ulm, 75005 Paris.
 
Conférence dans le cadre des Jeudis de l’Archéologie à l’ENS 2018-2019

 

Conférence 13 juin 2019
Conférence 13 juin 2019

La polychromie sur les figurines en terre cuite de la Grèce antique est attestée depuis longtemps mais, contrairement à la grande sculpture et à l’architecture, elle n’est devenue objet d’étude approfondie que fort récemment. Aussi les travaux menés dans ce domaine par le musée du Louvre et le C2RMF depuis plus de quinze ans font ils figure de pionniers en croisant observation de la surface par vidéomicroscopie et analyses de pigments. C’est ainsi que nous sommes aujourd’hui en mesure de mieux appréhender et caractériser les techniques de peinture et de dorure utilisées par les artisans du monde grec hellénistique et d’apprécier les subtilités d’un art véritablement pictural (nuances chromatiques, effets de clair-obscur, éclat de la dorure etc.). Au-delà de l’examen matériel, cette étude permet également de poser la question du statut des artisans.
 
Responsable : Laure Salanova


Organismes partenaires :

AOrOc - UMR 8546-CNRS/PSL CNRS-Centre National de la Recherche Scientifique ENS - École normale supérieure - PSL Investir l’avenir LabEx TransferS