Le Capitole de Sala (Maroc). Un temple romain à la frontière occidentale de l’empire : architecture, techniques de construction, restitution 3D.

Stefano Camporeale (professeur de l’Université de Sienne. Invité du labex TransferS)


Dernière modification : 14 mai 2019

Conférence mardi 14 mai 2019 de 10h à 12h, salle F, École normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris.

Conférence S. Camporeale 14 mai 2019
Conférence S. Camporeale 14 mai 2019

 
Sala est la dernière ville à la frontière méridionale de l’empire sur la côte atlantique du Maroc, l’ancienne province de Mauretania Tingitana. Née sur la pente d’une colline, entre Trajan et Hadrien, la ville fut monumentalisée en créant une série de terrasses artificielles sur lesquelles se trouvent les principaux bâtiments publics. Un citoyen de Sala, C. Hosidius Severus, fit ériger le Capitole à ses frais vers 120 ap. J.-C. Le complexe occupait une aire d’environ 48x26 mètres, le long côté sud ayant été construit sur des tabernae voûtées. Le temple, probablement de type tétrastyle corinthien, se trouvait au fond d’une place entourée de portiques à colonnes. Hosidius Severus indique dans une inscription qu’il a construit le temple à partir des fondations ; le complexe est en effet homogène d’un point de vue technique. La façade vers le Forum et celle du temple sont élevées en opus quadratum, le reste dans une technique de construction appelée opus africanum. La reconstruction 3D, réalisée avec l’application Blender, permet de comprendre pleinement la typologie du complexe et son processus de construction.
 
Voir lien
 
Responsable : Hélène Dessales


Organismes partenaires :

AOrOc - UMR 8546-CNRS/PSL LabEx TransferS