Le nouveau visage de la Bactriane du Nord antique

Ségolène du Breil de Pontbriand, Chercheur associé de l’UMR 8546, Directrice de la mission franco-ouzbèque de Bactriane du Nord


Dernière modification : 30 novembre 2018

Jeudi 13 décembre 2018, salle F (escalier D, 1er étage), École normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris.
 
Conférence dans le cadre des Jeudis de l’Archéologie à l’ENS 2018-2019

Conférence du jeudi 13 décembre 2018
Conférence du jeudi 13 décembre 2018

Résumé :
 
La Bactriane du Nord dans l’Antiquité et en particulier le site de l’ancienne Termez et ses environs était un important carrefour de civilisations, avec de nombreuses influences : achéménides, hellénistique après la conquête d’Alexandre le Grand, et pré-kouchane et kouchane.
Au cours du dernier quart de siècle, la région du Surkhan Daria (Sud de l’Ouzbékistan) s’est ouverte à de nombreuses missions archéologiques étrangères venues de France, du Japon, de Russie, d’Allemagne ou encore de Corée. De nouvelles découvertes, comme les sites fortifiés de Kampyr Tepe, Uzun Dara ou la forteresse de Kourganzol, dans la région de Bayssoun ont fourni un important matériel (céramique et numismatique). Ces deux derniers ont été identifiés comme étant les Petrae qu’Alexandre et ses soldats ont assiégées.
En juin dernier, lors de la campagne de fouille de la mission franco-ouzbèke à l’Ancienne Termez, une porte monumentale de pierre et de nouveaux éléments de décor architectural en calcaire dur ont été mis au jour dans le palais du Tchingiz Tepe. Ces fragments d’une grande qualité datent clairement de l’époque hellénistique et apportent une réponse claire à de nombreuses questions concernant l’identité et l’histoire antique de la Bactriane du Nord.
 
Responsable : Laure Salanova


Organismes partenaires :

AOrOc - UMR 8546-CNRS/ENS CNRS-Centre National de la Recherche Scientifique ENS - École normale supérieure - PSL Institut de Samarkande Investir l’avenir Ministère de l’Europe et des affaires étrangères Université de Termez