Rhétorique, sophistique, et la question de la responsabilité. Les Tétralogies d’Antiphon

Camille Rambourg


Dernière modification : 11 septembre 2018

Le mercredi, 10h30-12h, salle de Séminaire du Centre d’études anciennes (RdC, couloir AB). École normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris.
 
Première séance : mercredi 30 janvier 2019
 
Validation : préparations, participation active
S2, 6 ECTS

Les Tétralogies transmises avec les discours d’Antiphon de Rhamnonte sont parmi les rares textes sophistiques intégralement parvenus jusqu’à nous. Construites comme autant de fictions de procès pour homicide (volontaire, involontaire), elles jouent des codes en vigueur dans la rhétorique judiciaire de la fin du Ve siècle pour pousser jusqu’au bout, d’une façon à la fois virtuose et souvent dérangeante, à travers les vastes possibilités offertes par leur forme (discours de l’accusation, de la défense, suivis de la réplique plus brève de chacune des deux parties), les implications plus générales de la cause, et tout particulièrement la question de la responsabilité. Ce séminaire se propose d’examiner les techniques d’argumentation à l’œuvre dans la Deuxième Tétralogie, en les faisant dialoguer avec les textes de l’époque (Gorgias, Lysias, mais aussi la tragédie et la comédie), tout en introduisant aux éléments de la rhétorique classique (composition du discours, invention, style) et bien sûr à un type de pensée dont la souplesse et la hardiesse ne sont pas sans étonner aujourd’hui encore.
La connaissance du grec est recommandée pour suivre ce séminaire.
 
Responsable : Camille Rambourg