LEGECARTAS - LEctures GÉoarchéologiques des CARTes AncienneS


Dernière modification : 20 avril 2018

Que voyait-on si l’on se rendait par voie de mer, au temps d’Hérodote, de Strabon et des grands voyageurs amateurs d’Antiquités, en Italie, dans le Golfe Ionien, ou en Turquie d’Europe ? Nous savons que les regards des Anciens ne répondent pas aux exigences des Modernes. Néanmoins, en travaillant ensemble, historiens-philologues, archéologues, spécialistes des sciences de la terre et du vivant sont aujourd’hui en mesure de proposer des reconstitutions des paysages du passé. Bien qu’il s’agisse toujours d’interprétations, ces reconstitutions s’appuient sur des prélèvements sur le terrain et sur des analyses de laboratoire, à l’aide d’outils et de techniques qu’on ne cesse de perfectionner. Modélisées en 3D ou 4D, ces reconstitutions peuvent guider le touriste, curieux des paysages du passé et de l’impact que l’homme a eu sur l’environnement méditerranéen. Elles aident aussi à comprendre comment les hommes s’approprient les espaces, comment ils les représentent et quelles sont les leçons à tirer de cette longue histoire.
 
Le projet LEGECARTAS vise la reconstitution 4D des paysages et l’évaluation de l’interaction entre homme et milieu par des recherches interdisciplinaires (histoire-archéologie, géographie-géologie-géochimie-géophysique, modélisation informatique) et internationales (équipes du CNRS en collaboration avec des Universités allemandes, italiennes, turques).
 
Les questions que l’on se propose d’étudier sur le terrain sont :
 
1. L’évolution des zones portuaires d’Ainos (moderne Enez, et l’explication des usages des lagunes entourant le site, dans la longue durée (des zones portuaires maritimes et fluviales à des pêcheries, salines et salaisons).
 

Recherches géoarchéologiques et historiques en cours à Ainos / Enez, Turquie (©Helmut Brückner, Martin Seeliger, Thomas Schmidts, Anca Dan)
Recherches géoarchéologiques et historiques en cours à Ainos / Enez, Turquie (©Helmut Brückner, Martin Seeliger, Thomas Schmidts, Anca Dan)

 

Vue de la péninsule d’Enez et du delta de la Maritza (©Anca Dan 2017)
Vue de la péninsule d’Enez et du delta de la Maritza (©Anca Dan 2017)

2. La succession historique des cités grecques de Siris-Polieion-Héraclée (moderne Policoro,, Italie) et l’identification du port à l’embouchure du fleuve Siris/Sinni, avec ses étapes d’exploitation
 

Recherches géoarchéologiques et historiques en cours à Policoro, Italie (©Stéphane Verger, Anca Dan)
Recherches géoarchéologiques et historiques en cours à Policoro, Italie (©Stéphane Verger, Anca Dan)

 

Vue de la basse vallée du Sinni (©Anca Dan 2017)
Vue de la basse vallée du Sinni (©Anca Dan 2017)

 
Le but est la mise au point d’un premier protocole d’interprétation des textes et des cartes antiques, à l’aide des différentes disciplines qui étudient l’anthropocène. L’objectif immédiat est une proposition de reconstitution 4D des deux sites approchés par la mer et les fleuves, au Ve siècle av. J.-C., Ier siècle apr. J.-C. et XVIIIe siècle apr. J.-C.

Le financement est accordé par la Mission pour l’interdisciplinarité du CNRS, programme Osez l’interdisciplinarité ! 2017.

Porteur CNRS : Dr. Anca DAN (UMR 8546 AOrOc)
 
Partenaires :
Prof. Stéphane Verger (UMR 8546 AOrOc)
Dr. Rossella Pace (UMR 8546 AOrOc)
Dr. Michel Dabas (UMR 8546 AOrOc)
Prof. Sait Basaran(Université d’Istanbul)
Prof. Francesca Sogliani (Université de la Basilicate)
Prof. Helmut Brückner (Université de Cologne)
Dr. Martin Seeliger (Université de Cologne)
Dr. Anna Pint (Université de Cologne)
Dr. Lyudmila Shumilovskikh
(Université de Göttingen)
Dr. Jean-Philippe Goiran (UMR 5133-Archéorient)
Drd. Cécile Vittori (Université de Strasbourg)
 
Projets conjoints
LEGECARTAS s’appuie sur des résultats obtenus grâce aux projets SPP 1630 Häfen-Ainos,, porté par Helmut Brückner et Thomas Schmidts, et CHORA Laboratori di archéologia in Basilicata (Università della Basilicata, Università di Roma « Tor Vergata » et École Pratique des Hautes Études), coordonné par Francesca Sogliani et sous la responsabilité, pour Policoro, de Stéphane Verger et Rossella Pace (UMR 8546 AOrOc).