Nouveau regard, nouvelles approches sur l’archéologie de la pêche. Le cas des barrage à poissons.

Cyrille Billard, Conservateur en chef du Patrimoine. Service Régional de l’Archéologie de Normandie


Dernière modification : 17 mai 2018

Jeudi 9 novembre 2017 de 17h30 à 19h30, salle 235C. École normale supérieure, 29, rue d’Ulm, 75005 Paris.
 
Dans le cadre du séminaire des « Jeudis de l’archéologie »

Séminaire 09-11-2017
Séminaire 09-11-2017

Résumé :
 
L’archéologie de la pêche s’est principalement appuyée sur l’étude des instruments de pêche mobile, sur l’iconographie et sur le concept de marginalité des groupes de pêcheurs-collecteurs. Or la mise en évidence de biais, l’apport de nouvelles données archéologiques et ethnographiques, ainsi que les nouvelles méthodes d’analyse éclairent d’un nouveau jour l’importance de la pêche dans les sociétés du passé. C’est le cas en particulier des barrages à poissons, dont l’importance alimentaire et de sociale a probablement été sous-évaluée.
 
Responsable : Laure Salanova


Organismes partenaires :

AOrOc - UMR 8546-CNRS/ENS CNRS-Centre National de la Recherche Scientifique ENS - École normale supérieure - PSL EPHE - École Pratique des Hautes Études Investissement d’avenir - ANR LabEx TransferS