Chargement
Veuillez patienter...

Penser l’espace

Étude de l’évolution des paysages dans le bassin méditerranéen par une approche géo-archéologique / Frank Vermeulen, professeur invité, Université de Gand (Belgique)


Dernière modification : 10 juillet 2017

Durant le mois d’octobre 2017, le labex TransferS et Michel Dabas (AOrOc) accueillent Frank Vermeulen, directeur du Département d’archéologie de l’Université de Gand (Belgique).

Les nombreuses approches actuelles de la prospection non-invasive de sites archéologiques complexes ont le potentiel de changer la nature de l’enquête archéologique des paysages anciens et de dynamiser les débats sur la diversité des schémas d’urbanisme dans l’Antiquité. Au cours des deux dernières décennies le professeur Frank Vermeulen et son équipe ont développé une série de travaux géo-archéologiques et surtout des suites non-invasives qui conviennent le mieux à la nature des sites complexes en question. La variété des techniques est très grande, comme l’utilisation de divers instruments géophysiques (prospection radar-sol, levé magnétométrique, mesures de résistance électrique), plusieurs approches de photographie aérienne (avec appareils traditionnels, drones, utilisation des techniques multi-spectrales de la photographie,…), prospections géomorphologiques et des approches géomatiques nouvelles (modélisation de l’érosion, production innovatrice de DTM, etc.). Cet ensemble d’approches géo-archéologiques a surtout été appliqué avec succès et à grande échelle sur divers sites de villes romaines et leur territoire, en particulier en Lusitanie, en Corse, et sur une série de sites urbains romains abandonnés en Italie (dans le Latium et le Picenum). La prospection intégrée, parfois accompagnée de petites fouilles ciblées, a permis d’identifier une grande quantité de structures urbaines avec une résolution exceptionnellement élevée. Des plans complets de villes sortis de ces recherches sont maintenant des instruments de base pour l’étude renouvelée de l’urbanisme romain. Au stade actuel de la recherche en cours cette équipe développe aussi de nouvelles méthodes pour bien cartographier et visualiser ces paysages proto-urbains et urbains antiques en très haute résolution et pour pousser l’analyse chronologique minutieuse de l’évolution topographique des centres antiques en milieu méditerranéen en général. Dans une série de conférences les approches méthodologiques innovatrices et les acquis les plus importants de cette recherche multidisciplinaire seront présentés.

Programme :

Active aerial photography applications in archaeology : the importance of site monitoring and geo-archaeological approaches (with examples of projects in Belgium and Italy)
Mardi 3 octobre, 16h-18h, salle F (ENS, 45 rue d’Ulm)

Integrating remote sensing and geophysical prospections in archaeology (based on recent work in the western Mediterranean area)
Mardi 10 octobre, 16h-18h, salle F (ENS, 45 rue d’Ulm)

The contribution of urban survey to roman town research (recent work in central Italy)
Mardi 17 octobre, 16h-18h, salle F (ENS, 45 rue d’Ulm)

From non-invasive survey to virtual visualisations of ancient landscapes and cityscapes (case study of Roman towns in Portugal and central-Italy)
Mardi 24 octobre, 16h-18h, salle F (ENS, 45 rue d’Ulm)


Organismes partenaires :

CNRS-Centre National de la Recherche Scientifique College de France ENS-Ecole Normale Supérieure, Paris.