Chargement
Veuillez patienter...

Commenter les blancs du texte dans l’Antiquité

Anne-Catherine BAUDOIN


Dernière modification : 13 septembre 2017

Le mercredi 9h30-11h30, par quinzaine, salle de Séminaire du Centre d’études anciennes (RdC, couloir AB). École normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris.

Première séance : mercredi 27 septembre 2017
Validation : présence, préparations + exposé ou travail de synthèse
S1 et S2, 6 ECTS

Les études sur la pratique du commentaire dans l’Antiquité se multiplient. Dans ce cadre, on choisira de s’intéresser particulièrement aux commentaires antiques qui portent sur les blancs du texte, c’est-à-dire sur les passages qui laissent au lecteur le soin de compléter l’information explicitement donnée. Les exemples seront pris dans la littérature juive et chrétienne ancienne, transmise en grec principalement mais aussi dans d’autres langues. Ainsi, on pourra recueillir dans les commentaires patristiques ou dans les textes « apocryphes » des éléments complétant les informations données dans les écrits devenus canoniques ; ce rassemblement permettra d’évaluer la manière dont se mettent en place les traditions dans l’Antiquité tardive. Une large place sera donnée à l’histoire matérielle de la transmission des textes et à la pertinence de la « Nouvelle philologie » pour l’étude du texte néo-testamentaire.

Responsable : Anne-Catherine BAUDOIN