Chargement
Veuillez patienter...

Kourganes de la frange nord du Zerafshan

(Yangi-rabat et Akdzhar-tepe)


Dernière modification : 7 septembre 2017

Par Julie VALLÉE-RAEWSKY et Claude RAPIN

 

Prospection des cimetières nomades de la région de Samarkand
Les kourganes qui s’étendent le long de la frange nord et nord-est de la plaine de Samarkand ont été explorés dans le cadre d’une prospection élargie du territoire du moyen Zerafshan et en relation avec la mise au jour en 2000 de la sépulture d’une princesse nomade sur le site proche de Koktepe.

Le plateau de Yangi-rabat sélectionné par la mission en 2007 est situé à vingt-neuf kilomètres au nord d’Afrasiab, à une douzaine de kilomètres à l’est de Chelek, et à égale distance (huit kilomètres) au NE de Koktepe et au NNO du site de Kindikli-tepe, dans la zone de steppe passant entre les piémonts du Karakchitau et du Gobduntau. La route moderne traversant la région et les crêtes basses qui courent parallèlement dans la steppe environnante sont ponctuées de kourganes, dont les dimensions peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de diamètre pour une hauteur de trois à quatre mètres. Seuls quatre kourganes, alignés sur un des plissements parallèles, semblent avoir échappé à toute intervention moderne (fouilles, pillages, travaux agricoles), ce qui n’exclut cependant pas le fait qu’ils ont sans doute tous été pillés dès l’Antiquité.

 

Fig. 1
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 2
Fig. 3
Fig. 3
Fig. 4
Fig. 4
Fig. 5
Fig. 5

 
(© MAFOuz de Sogdiane, J. VALLÉE-RAEWSKY, Claude RAPIN)