Chargement
Veuillez patienter...

Kindikli-tepe

Fouilles de la Mission franco-ouzbèke (MAFOuz) de Sogdiane


Dernière modification : 7 septembre 2017

Par Claude RAPIN

 

Situé à la bifurcation de deux canaux d’irrigation, ce château construit par les Kidarites (Ve siècle) a contrôlé la distribution de l’eau dans la partie nord de la plaine du Zerafshan.

Site de la bordure nord de la plaine du Zerafshan, sur une bifurcation du canal Bulungur constituée par une digue qui permet de distribuer les eaux entre le bas-Bulungur et le canal Pay-aryk. Les plus anciennes traces remontent à l’âge du Fer, mais les premiers vestiges architecturaux attestés ne remontent qu’au Ve siècle de notre ère, quand les Kidarites construisent un château pour le contrôle de la digue et de l’irrigation des territoires en aval.

 

Fig. 1
Fig. 1
Fig. 2
Fig. 2


Fig. 1 : Vue Google du château de Kindikli-tepe.
Fig. 2 : Vue de la bifurcation du Bulungure (à gauche) et du Pay-aryk (à droite), vers l’ouest.

 

 

Situé un peu en amont de la bifurcation des deux canaux, l’ensemble est dans une première étape composé d’un château carré renforcé de quatre tours circulaires au centre d’une enceinte partiellement circulaire ouvrant sur le canal. Dans une seconde étape, le château a été agrandi au moyen d’une grande salle à banquettes aux parois décorées de peintures. Le monument de ce type le plus proche est celui de Djar-tepe, un château ultérieurement transformé en sanctuaire.

 

Fig. 3
Fig. 3
Fig. 4
Fig. 4
Fig. 5
Fig. 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fig. 3 : Vue du tepe depuis le sud (Bulungur à gauche).
Fig. 4 : Plan du château Kidarite (2 phases).
Fig. 5 : Vestibule du château, banquettes de part et d’autre de la porte.

 

 

L’exploration du site a été entreprise en 2007 par C. Rapin, M. KHASANOV et V. MOKROBORODOV, avec une intervention sur les peintures murales par les restauratrices de l’Institut d’archéologie de Samarkand sous la direction de M. REUTOVA. Cette recherche a été complétée par des campagnes de prospection de la région du Bulungur sous la direction de M.Kh. ISAMIDDINOV, S. STRIDE et V.V. MOKROBORODOV.

 

Bibliographie

RAPIN C., M.Kh. KHASANOV, 2010, « Raskopki na gorodishche Kindiklitepe » (fouilles sur le site de Kindikli-tepe), O’zbekiston Arxeologiyasi–Arxeologija Uzbekistana nº1 (2010), p. 179-184 (en russe). Article édité sans images.
REUTOVA M., 2009, « Polevaja konservacija nastennyx rospisej Kindikly », in Arxeologicheskie issledovanija v Uzbekistane – 2006-2007 gody (Archaeological researches in Uzbekistan, Season 2006-2007), vol. 6, Toshkent, p. 208-211 (en russe).

 

©MAFOuz de Sogdiane. Voir aussi le site de Claude RAPIN (http://claude.rapin.free.fr/1_index_page2a4.htm)