Chargement
Veuillez patienter...

ARCUS-JANTOVAN Elena

Doctorante à l’ENS-ED 540


Dernière modification : 26 septembre 2017

Associée à l’UMR 8546 AOrOc École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75230 PARIS Cedex 05.

Équipe : Économie(s) prémoderne(s)

Dépôts dans HAL-SHS

THÈMES DE RECHERCHE

Doctorat sous la direction de Georges DEPEYROT
Titre : « Monnaie et circulation monétaire dans la Principauté de Moldavie (1711-1859) »
 

La circulation des pièces peut apporter des réponses aux questions relatives au commerce et à la vie économique des différentes nations. Voilà pourquoi je veux préparer une thèse du doctorat sur : ¨Monnaie et circulation monétaire dans la Principauté de Moldavie (1711-1859)¨, en étudiant la circulation et l’histoire monétaires de cette période.
Au milieu du XVIIe siècle, en raison du déclin politique, la Moldavie n’avait plus de monnaie nationale ou alors procédait à des émissions très sporadiques. En conséquence, la circulation monétaire dans la Principauté de Moldavie s’est ouverte à une multitude de pièces provenant de toute l’Europe. La domination politique de l’Empire Ottoman et l’orientation économique méridionale de l’économie de la Valachie et de la Moldavie a contribué à la pénétration massive des monnaies ottomanes. La Principauté de Moldavie sans monnaie nationale a adopté le système monétaire turc. Avec l’affaiblissement politique et économique de la Turquie, la Moldavie a été envahie par de nombreuses autres pièces étrangères, russes, autrichiennes, grecques, etc.
 

Au XVIIIe siècle la circulation monétaire s’intensifie en raison du développement de nouvelles relations économiques. À cette époque, le thaler néerlandais au lion (leeuwendaalder) s’est imposé comme pièce d’argent dans tout l’Empire Ottoman. Cette pièce a circulé dans la Principauté de Moldavie jusqu’à la seconde moitié du XVIIIe siècle, lorsqu’il a été remplacé par les thalers de Marie Thérèse et les monnaies d’argent espagnoles. Comme la popularité du thaler au lion était grande, elle a donné son nom (leu) à la monnaie.
Dans la première moitié du XIXe siècle il y avait une multitude de monnaies, dont les plus connus sont : le Napoléon français, la livre sterling, le ¨ducat¨ autrichien et les monnaies ottomanes. La dépendance de l’Empire Ottoman et la circulation d’une quantité importante de monnaies étrangères en Moldavie ont été des obstacles à la modernisation de la société. Le chaos monétaire existant en Moldavie et Valachie au milieu du XIXe siècle a rendu nécessaire la création d’une monnaie nationale, ce qui sera fait huit ans après l’unification des principautés (en 1859) : la loi pour la mise en place d’un système monétaire national a été adoptée le 22 avril 1867. La monnaie a été appelée ¨leu¨ et la Moldavie a adopté le système monétaire bimétalliste (or et argent) de l’Union latine (France, Belgique, Italie et Suisse).
L’étude va donc contribuer à approfondir nos connaissances sur l’histoire monétaire : pour l’instant il n’y a pas d’ouvrage consacré à ce thème.
 

But et objectifs proposés dans la thèse.
Cette étude a pour objet la monnaie et la circulation monétaire dans la Principauté. Les objectifs de ce travail sont :

  • Présentation de l’histoire de la recherche sur cette question, en soulignant le rôle des actions politiques.
  • Impact des changements dans la circulation monétaire de la Principauté de Moldavie.
  • Analyse détaillée des échanges résultant de l’introduction du régime phanariote jusqu’à l’unification en 1859.
     

La nouveauté du sujet étudié
Nous envisageons un travail de synthèse concernant la circulation monétaire en Principauté de Moldavie. L’absence de frappes de monnaies nationales a permis l’invasion de monnaies étrangères, leur nombre passant d’environ 20 au XVIIe siècle à plus de 90 au milieu du XIXe siècle. En outre, les diverses occupations étrangères ont laissé une quantité importante de monnaies. Les dévaluations et les fluctuations des valeurs des monnaies causées par les spéculations à l’époque turque ont aussi contribué au désordre de la circulation monétaire. Le stock monétaire en circulation avant la loi de 1867 ne pouvait répondre aux besoins d’une économie en développement. C’est pourquoi cette loi créant le nouveau système était nécessaire. Le professeur Victor Jinga a dit que "la loi stipule de mettre en place un nouveau système monétaire ; ça signifie qu’avant 1867 il y avait un autre système. On pourrait l’appeler système du chaos dont s’amusaient tous les contemporains.
La période chronologique va de 1711 à 1859, 1711 représente l’introduction du régime phanariote en Moldavie et 1859 est la date de l’union de la Moldavie au le reste du territoire roumain.
 

Nous ne voulons pas nous limiter à une étude strictement monétaire, mais analyser, à travers l’histoire monétaire, l’histoire économique internationale qui conduit la Moldavie à créer un numéraire national, à s’intégrer dans un système monétaire international et à participer aux changes économiques internationaux