Chargement
Veuillez patienter...

Archivage des données primaires de fouilles

La collection AOrOc sur NAKALA


Dernière modification : 26 février 2017

Alors que les publications sont en ligne, il s’agit d’archiver et de donner accès à la documentation primaire de fouilles archéologiques soutenues par le CNRS, l’ENS, l’EPHE ou PSL.
Des sites majeurs pour l’archéologie nationale, fouillés depuis plus de 30 ans en France par AOrOc, sont en phase de post-fouilles et leurs documentations doivent faire l’objet d’un archivage (pour l’instant il s’agit des fouilles de Bourges, Cher, Ve s. a. C. et de Levroux, Indre, IIe S. a. C). Ces sites sont devenus des références européennes.

 Sous_ collection : Levroux (Indre)

Les fouilles de Levroux se sont déroulées entre 1968 et 1990. Elles ont permis de mettre en évidence deux phases successives dans le développement urbain aux IIe et Ier s. BC. chez les Celtes. Une agglomération de plaine a été découverte et fouillée dans la plaine de Champagne. Elle réunit des artisans et des commerçants qui exportent leurs produits et reçoivent des importations, par exemple du vin italien. Au Ier s. BC, le village se déplace sur la colline du Boischaut la plus proche. La construction d’un rempart en bois, terre et pierre, entourant une surface de 20 hectares, symbolique d’une fondation urbaine, suggère que ce changement a été provoqué par une autorité intéressée à contrôler les productions de l’agglomération précédente. Cette situation a fait de Levroux un modèle pour expliquer le déroulement de l’urbanisation dans tout l’Europe celtique. L’agglomération artisanale a été fouillée sur environ 3 hectares. Plus de cinq cent mille objets, ossements, de vestiges du travail de métaux, ont été répertoriés. Les publications se sont échelonnées entre 1988 et 2000.
Partenariat :
1- Institutions :
Universités de Paris 1, Paris 8, ENS Paris.
CNRS, AOrOc,
Ministère de la Culture, Sous-Direction de l’archéologie, région Centre
Mairie de Nanterre
ADELevroux (ass. Loi de 1901)
Conseil général de l’Indre
2- Chercheurs :
Olivier Buchsenschutz, Paris 1 puis Dr CNRS
Anne Colin, MCU Bordeaux
Sophie Krausz, MCU Bordeaux
Claire Soyer, Ing. Culture
Georges-Noel Lambert, Ing. CNRS Besançon
Michel Cartereau, MCU Agroparitech
Marie-Pierre Horard, MCU Tours

 Sous_ collection : Bourges (Cher)

Les fouilles sur le gisement de l’âge du fer de Bourges ont commencé en 1995 par des sondages dans la périphérie Sud-Ouest (Lazenay) et dans le centre ville (Hôtel-Dieu). Bourges, « la plus belle ville de la Gaule « selon Jules César » (Ier s. BC), s’est développée dès le VIe s. BC. Elle fait partie des complexes aristocratiques du VIe s. qui regroupent des sépultures princières et un habitat fortifié de prestige (comme Vix, Côte d’Or, ou La Heuneburg, Baden-Würtemberg). La fouille que nous traitons ici porte sur 15 hectares situés dans les faubourgs du site de hauteur, qui est lui-même enterré sous la ville actuelle. Il s’agit d’un quartier artisanal, où l’on a fabriqué des bijoux en bronze, en fer, en lignite. On a importé des perles de verre, de l’ambre, du corail, qui ont parfois été travaillés sur place. Les importations de céramique grecque ou provençale sont peu nombreuses, mais réparties sur tout le site, ce qui indique le statut élevé de ces artisans. C’est actuellement la plus grande surface d’habitat à vocation artisanale fouillé en Europe celtique avec Hochdorf en Baden-Würtemberg. Plusieurs centaines de milliers d’objets, d’ossements, de vestiges du travail de métaux, ont été répertoriés. Leur répartition a été traitée avec l’aide d’un SIG. La publication a été réalisée en 2012.
Partenariat :
1- 1 - Institutions :
AOROC, CNRS/ENS Paris
Université d’Edimbourg, Ecosse
Service municipal de Bourges plus
Ministère de la Culture
Archea, association pour le développement de l’archéologie régionale, financée par le conseil régional.
Etudiants principalement des universités de Tours et Paris.
2- Chercheurs ;
Olivier Buchsenschutz, DR CNRS, AOROC
Laurence Augier, Dr en archéologie, Bourges plus
Marylin Salin, Dr en archéologie, Bourges plus
Jacques Troadec, Dr du service municipal d’archéologie de Bourges plus
Ian Ralston, Pr à Edimbourg, directeur de l’institut d’archéologie.
Sophie Krausz, MCU Bordeaux
Christophe Batardy, Ingénieur au Ministère de la Culture, SIG.

 Moteur de recherche IOTA

L’objectif est d’ouvrir très rapidement sous Nakala des sous collections par site et d’intégrer dans les métadonnées les liens croisés nécessaires à une navigation simple entre ces divers documents (images, tableurs, diagrammes, textes, cartes géoréférencées).

Organismes partenaires :

AOROC - UMR8546-CNRS/ENS PSL Investissement d’avenir TGIR Huma Num