Chargement
Veuillez patienter...

Les dieux olympiens et la mer

Annick FENET


Dernière modification : 18 septembre 2017

Roma : École française de Rome, 2016, Collection de l’École française de Rome 509
ISBN : 978-2-7283-1065-4 709 p., ill. n/b.

Ouvrage publié avec le soutien du laboratoire d’excellence TransferS

PRIX SAINTOUR de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (2017)

Si l’affirmation selon laquelle les Grecs sont un peuple de marins peut être nuancée, il est cependant indéniable que la mer représente un aspect géographique majeur du monde grec antique. Il n’est donc guère surprenant que cet élément ait imprégné les croyances et les cultes, et ce depuis l’Atlantique jusqu’au golfe Persique et particulièrement en Grande Grèce. Cet ouvrage explore ainsi les manières dont la culture maritime a influé sur les figures majeures du panthéon grec, les divinités olympiennes, depuis Homère jusqu’à la fin de l’époque hellénistique. Il tempère à cet égard l’importance accordée trop souvent a priori à Poséidon. Toutes les sources ont été requises dans une telle enquête : littéraires, épigraphiques, archéologiques, iconographiques, numismatiques. Par l’analyse des croyances, de la topographie des sanctuaires, des pratiques cultuelles tant à bord qu’à terre et des ex-voto maritimes (ancres et bateaux), il constitue un outil indispensable pour l’étude de la religion grecque comme pour celle de l’archéologie navale.


If the statement that the Greeks were a people of sailors needs to be qualified, it is nonetheless undeniable that the sea was a geographical aspect of great importance in the ancient Greek world. It is therefore not surprising that this element impregnated the beliefs and cults from the Atlantic to the Persian gulf and in particular in Magna Graecia. This book explores the ways in which the maritime culture influenced the major figures of the Greek pantheon, the Olympian gods, from Homer to the Hellenistic period. It moderates, in this respect, the overimportance too often attributed a priori to Poseidon. An investigation of this type necessarily utilised a variety of sources : literary, epigraphic, archaeological, iconographic and numismatic. By analysing beliefs, the topography of the sanctuaries, cultural practices both on board and on terra firma and the nautical ex voto (anchors and ships), it constitutes an indispensable tool for the study of the Greek religion and the study of naval archaeology.


Historienne et archéologue, Annick Fenet est membre du laboratoire AOrOc (CNRS-ENS). Elle a notamment publié Documents d’archéologie militante : la mission FOUCHER en Afghanistan (1922-1925) (vol. 42 des Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-lettres, 2010 ; préface de Paul BERNARD) et, avec N. LUBTCHANSKY, Pour une histoire de l’archéologie XVIIIe siècle-1945 : hommage de ses collègues et amis à Ève Gran-Aymerich (2015). Elle dirige et mène, en collaboration avec des chercheurs européens, plusieurs projets de recherche en sciences de l’Antiquité soutenus en particulier par le laboratoire d’excellence TransferS et par l’École Française d’Athènes.

Voir sur le site du labex TransferS.
Voir sur le site de l’EFR.

Portfolio