Chargement
Veuillez patienter...

Autour de la notion de Sacer

Archéologie et épigraphie de la Gaule lyonnaise


Dernière modification : 18 septembre 2016


 Vendredi 4 avril 2014, 9h30, École Française de Rome, Piazza Navona, 62, Italia


 Autour de la notion de Sacer


journée d’étude

Parmi les notions que l’Antiquité nous a léguées, celle de sacer compte parmi les plus complexes. Attestée dès les périodes les plus reculées de l’histoire romaine, on la trouve aussi chez d’autres peuples de la péninsule avant qu’elle ne soit réinvestie de dimensions nouvelles sous l’Empire, puis sous l’Empire chrétien. En dépit de nombreuses études, couvrant presque tous les champs du savoir, il s’en faut de beaucoup que notre compréhension de cette notion soit bien établie, d’autant que malgré les tentatives pour essayer d’en montrer l’inanité, la vieille théorie de l’ambiguïté du sacré et de son rapport au tabou continue d’exercer son influence.

Cette journée souhaite donc rouvrir le débat sur le sens de cette notion, en faisant sa place à la fois aux autres peuples de l’Italie antique et aux propositions récentes d’interprétation, à l’image de celle de G. Agamben. En s’écartant volontairement du comparatisme diachronique et thématique (car on ne peut comparer que ce que l’on connaît déjà), cette journée se concentrera essentiellement sur Rome et ses voisins, pour la période républicaine, jusqu’au Haut-Empire.

******************

Fra i vari concetti che ci sono stati trasmessi dall’Antichità classica, quello di sacer è senz’altro fra i più complessi. Presente sin dai periodi più remoti della storia romana, lo si trova anche in uso fra altri popoli della penisola italiana, prima ancora che gli vengano attribuiti significati nuovi sotto l’Impero e poi sotto l’Impero cristiano. Nonostante le numerose indagini, compiute dalla quasi totalità delle scienze umane, la nostra comprensione di questo concetto è lungi dall’essersi stabilizzata, tanto più che la vecchia teoria dell’ambiguità del sacro e del suo rapporto col tabù, purtroppo, è ancora influente, malgrado i vari tentativi già attuati per dimostrarne l’inanità.

Questa giornata di studi si propone quindi di riaprire il dibattito sul significato di questo concetto, integrando sia gli altri popoli dell’Italia antica sia le proposte interpretative più recenti come quella di G. Agamben. Lasciando di proposito da parte il comparatismo diacronico e tematico (poiché solo elementi già conosciuti possono essere paragonati fra loro), ci si concentrerà soprattutto su di Roma ed i suoi vicini durante il periodo repubblicano, e fino all’alto Impero.

Comité scientifique (Programme Italia Picta)
Audrey BERTRAND, Thibaud LANFRANCHI, Ghislaine STOUDER

9h30
Bienvenue
Stéphane BOURDIN,
École française de Rome

Introduction
Thibaud LANFRANCHI,
École française de Rome

10h00
Danièle DEHOUVE,
_ CNRS-EPHE
« Sacer et sacré : de la notion emic à la catégorie anthropologique »

Elena TASSI SCANDONE,
_ Università degli Studi di Roma La Sapienza
_ « Sacer e sanctus. Quali rapporti ? »

11h00
Pause

Emmanuel DUPRAZ,
Université libre de Bruxelles
« Les correspondants de sacer en ombrien : entre perspectives
comparatistes et incertitudes d’interprétation

Valentina BELFIORE
« La nozione di sacer in etrusco : dai riti del liber linteus a ritroso »

Discussion

13h00
Pause déjeuner

14h30
Olivier DE CAZANOVE,
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
« Le sacré en partage (le cippe d’Abella, les armes de la légion de lin, le ver sacrum) »

Roberto FIORI,
Università degli Studi di Roma Tor Vergata
« La sacratio e la struttura sociale della Roma arcaica »

15h30
Pause

Yann BERTHELET,
Fondation Thiers
« La fonction des rites de consecratio : une hypothèse »

Yann RIVIERE,
EHESS
« La désignation de l’homo sacer est-elle à l’origine de
l’aqua et igni interdictio ? »

Discussion


 Atelier épigraphique Mercredi 9 décembre 2015 de 17h à 19h, salle F (escalier D, 1er étage), École normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris


Portfolio