Norchia, tombe Lattanzi (Italie)
Responsable scientifique de la mission : Vincent Jolivet

, par Jean-Michel Colas

La tombe Lattanzi : un monument rupestre étrusque hellénistique à Norchia

Située au sud-ouest de Viterbe, la tombe Lattanzi de Norchia est, avec celle de Grotte Scalina, le plus grand monument rupestre d’Étrurie, datable du dernier quart du IVe siècle av. J.-C. Ces deux tombes jumelles, situées à une quizaine de kilomètres l’une de l’autre, présentent une architecture unique dans cette région : au rez-de-chaussée, une vaste salle dotée de lits de banquet était surmontée par un étage intermédiaire qui donne accès à un toit à double pente. Leur façade à deux ordres de colonnes superposées surmontées par un fronton s’inspire de celle des palais macédoniens de Verginia et de Pella : avec un ensemble d’autres indices archéologiques, le recours à ce modèle permet de repenser les rapports entre l’Étrurie et la Macédoine à la veille de la conquête romaine, d’autant qu’il s’agit probablement de tombes de fondateurs de colonies internes du territoire de Tarquinia : Norchia pour la tombe Lattanzi, Musarna pour celle de Grotte Scalina. Cette dernière, que nous avons redécouverte à la fin du XXe siècle, et qui a été fouillée par l’AOROC entre 2001 et 2009, a été transformée en lieu de culte chrétien, et les travaux d’aménagement réalisés à cette occasion ont fait disparaître la plupart des éléments de son élévation. La tombe Lattanzi, en revanche, dont l’hypogée a été fouillé au milieu du XIXe siècle, est conservée dans un état d’effondrement à peu près intact. Outre différents éléments de son décor connus auparavant, mais qu’il a été possible de documenter beaucoup plus précisément, voire de modifier dans leur interprétation ( le « monstre » en ronde bosse s’est révélé figurer, grandeur nature, l’enlèvement d’Europe par Zeus travesti en taureau), les premiers travaux réalisés à ce jour en collaboration avec la Surrintendance archéologique italienne ont permis de découvrir de nouveaux fragments de l’élévation et du décor du monument : éléments de fronton sculpté à frise de dauphins, cippe figuré monumental, fragment de statue de sphinx... L’objectif principal du programme est de proposer à terme, en nous appuyant sur les nouvelles technologies, unes restitution aussi fidèle que possible du monument dans son état d’origine.