Mazet Christian
Iconographie et archéologie
de la Méditerranée orientalisante

, par Katherine Gruel

Thèse de doctorat débutée en 2014
Direction : Stéphane Verger (AOrOc/EPHE) et Anne Coulié (Musée du Louvre)
École doctorale : EPHE, ED 472

Membre de l’École française de Rome (2019-…)
Chargé d’études et de recherche à l’Institut national d’histoire de l’art

Contacter Christian Mazet
BIBLIOGRAPHIE AOrOc
Lien academia.edu
Lien profil EFR


Thèmes de recherche

• Archéologie du monde grec archaïque et de l’Italie préromaine
• Histoire de l’archéologie et des collections d’antiques au XIXe siècle
• Transferts culturels en Méditerranée orientalisante et archaïque (VIIIe-Ve s. av. J.-C.)
• Iconographie grecque, étrusque et italique

 

Travaux en cours

1. Meixoparthenoi. L’hybridité femme-animal en Méditerranée orientalisante et archaïque (VIIIe–VIe s. av. J.-C.) [Thèse de doctorat préparée l’École pratique des hautes études (2014-2020) sous la direction d’Anne Coulié (Musée du Louvre) et de Stéphane Verger (EPHE)].

Dans l’art et la pensée de diverses cultures de la Méditerranée orientalisante et archaïque (VIIIe VIe siècles av. J.-C.), le répertoire figuratif oriental a joué un rôle significatif en tant que source d’inspiration de nombreuses créations iconographiques. Ce travail de thèse a pour objectif d’évaluer cette question de l’« orientalisation » des images à la lumière d’un thème particulier, l’iconographie de l’hybridité femme-animal, à travers les sources littéraires antiques, leurs modèles (allogènes ou endémiques), leurs circulations, leurs expérimentations et leurs utilisations en contexte archéologique. Très tôt intégrées à l’imaginaire de la Grèce antique, les hybrides féminins sont l’une des manifestations les plus caractéristiques de ces emprunts orientaux attestés sur un nombre considérable de productions matérielles. Il s’agit de définir quels sont les facteurs et les acteurs de ces appropriations, réinterprétations et transformations, en interrogeant en particulier le rôle des artisans itinérants et le contexte de réception des modèles. Dans cette optique, notre recherche tente de déterminer si les populations réceptrices s’approprient le sens originel de ces images venues du monde égéo-oriental, qu’il convient déjà de déterminer, ou si ces dernières subissent une re-sémantisation d’ordre symbolique, voire idéologique. Cette recherche s’appuie sur les occurrences du thème dans les cultures proche-orientale, grecque, étrusque et italique.

2. Vulci et la Méditerranée du VIIe au Ve siècles av. J.-C. Les fouilles des nécropoles orientales par Alexandrine et Lucien Bonaparte (1828-1846) [Projet de recherche post-doctoral mené à l’École française de Rome (2019-…)]

Célèbre pour ses vastes et riches nécropoles, le site étrusque de Vulci occupe d’une place de premier ordre dans l’histoire politique et commerciale de la Méditerranée occidentale. Assujettie à Rome au début du IIIe siècle avant notre ère, les témoignages archéologiques antérieurs de la cité révèlent la puissance, le faste et l’ouverture culturelle des aristocraties de l’Étrurie méridionale. L’établissement du corpus inédit du matériel dispersé dans le marché des antiquités au XIXe siècle, issu des fouilles commerciales des nécropoles orientales du site conduites de 1828 à 1846 par Alexandrine et Lucien Bonaparte (princes de Canino), offrira un point de vue original sur l’histoire d’un site majeur du littoral tyrrhénien, très peu évoqué par les sources littéraires antiques. Réévaluer son rôle au sein des transferts transculturels de la Méditerranée orientalisante et archaïque constitue l’enjeu principal de cette recherche à la croisée de l’histoire de l’archéologie, de l’étude des translocations patrimoniales et de l’archéologie de l’Italie préromaine. Grâce à une analyse pluridisciplinaire qui associe histoire des collections, dépouillement d’archives et analyse stylistique, typo-chronologique et contextuelle des objets, ce travail entend repenser les dynamiques économiques et culturelles à l’œuvre dans la cité entre les VIIe et Ve siècles av. J.-C.

3. La céramique orientalisante et archaïque du sanctuaire d’Apollon à Amyclées (Sparte) [Étude menée avec A. Delahaye dans le cadre de The Amykles Research Project, Université ionienne & Société archéologique d’Athènes, dir. Prof. S. Vlizos]

 

Cursus

2019- …  : Membre scientifique de l’École française de Rome, section Antiquité.

2018-2019 : Boursier Jean Walter Zellidja de l’Académie française, accueilli à l’École française de Rome.

2014-2020 : Thèse de doctorat de l’Université PSL préparée à l’École pratique des hautes études (EPHE). Mention Histoire, Textes et Documents (ED 472). Affilié à l’UMR 8546 AOrOc « Archéologie & Philologie d’Orient et d’Occident » (CNRS–ENS, EPHE).

2014-2018  : Chargé d’études et de recherche à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), domaine Histoire de l’art antique et de l’archéologie.

2012-­2013 : Master II en Sciences historiques, philologiques et religieuses à l’École pratique des hautes études (EPHE, Paris). De septembre à mars 2013, programme d’échanges Erasmus en Italie à “La Sapienza Università degli Studi di Roma.

2011-­2012 : Diplôme de Muséologie de l’École du Louvre, Paris

2008-­2011 : Diplôme de premier cycle de l’École du Louvre, Paris

Activités de terrain

Amyclées (Laconie, Grèce) : fouilles archéologiques du sanctuaire d’Apollon, dir. A. Delivorias† et S. Vlizos, The Amykles Research Project (Ionian University – The Archaeological Society at Athens). 2017-...

Policoro (Basilicate, Italie) : fouilles archéologiques du site de Siris-Poleion/Héraclée de Lucanie, dir. S. Verger et M. Osanna. École pratique des hautes études / Scuola di Specializzazione in Beni Archeologici di Matera (UNIBAS). 2014-2016.

Thasos (Sporades thraces, Grèce) : mission d’étude de l’École française d’Athènes au Musée archéologique de Thasos. Assistant de recherche pour l’étude de la céramique orientalisante cycladique, thasienne et gréco-orientale, dir. Anne Coulié. 2011-2017

Commissariat d’expositions

2013-2015 – Commissaire scientifique pour l’exposition Voyage en terre étrusque (Compiègne, Centre Antoine Vivenel, 20 juin 2015 – 03 janvier 2016).

2013-2014 – Assistant scientifique pour l’exposition Rhodes, une cité grecque aux portes de l’Orient (Paris, Musée du Louvre, 13 novembre 2014 –10 février 2015).

Organisation de manifestations scientifiques

2018 : Journée d’études Les Antiques à l’épreuve du marteau. Premiers résultats et perspectives du programme Répertoire des ventes d’antiques en France au XIXe siècle (INHA-Musée du Louvre), avec Cécile Colonna et Néguine Mathieux. Paris, INHA, 26 janvier 2018.

2017 : Rencontre franco‐italienne Jeunes chercheurs : L’Archéologie funéraire en Italie du Sud (fin VIe – début IIIe s. av. J.-C.), avec Alexandra Attia, Daniela Costanzo & Valeria Petta (EPHE, UMR 8546 AOROC, Université Paris 1, Campus Condorcet). Paris, INHA, 24-25 mars 2017.